Déjà 20 ans

Plus de 3500 athlètes, accompagnateurs et officiels avaient envahi... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Plus de 3500 athlètes, accompagnateurs et officiels avaient envahi l'aréna Léonard-Grondin il y a 20 ans pour la cérémonie d'ouverture de la 30e Finale des Jeux du Québec qui avait été présentée à Granby.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Il y a 20 ans, c'était au tour de Granby d'accueillir les Jeux du Québec, cette grande fête du sport amateur québécois qui célébrait alors sa 30e Finale.

À l'époque, plus de 3500 athlètes, accompagnateurs et officiels avaient débarqué en ville durant les dix jours de compétition présentés au début du mois de mars.

La flamme avait été allumée à l'aréna Léonard-Grondin qui avait accueilli la traditionnelle cérémonie d'ouverture de cette finale hivernale. Les deux porte-paroles étaient le comédien Marc Messier et le regretté journaliste Gaétan Girouard, tous deux originaires de Granby.

Ayant été impliqué dans l'organisation en raison du poste de directeur général des Loisirs qu'il occupait à l'époque, Raymond Hébert se souvient très bien de la fébrilité qui régnait dans l'air à l'aube du lancement des compétitions.

«Ça avait été un beau rassemblement pour les gens de Granby. Mettre en place les cérémonies d'ouverture et de fermeture et accueillir autant de gens en ville, ça avait été quelque chose de spécial», se rappelle-t-il.

Si l'événement demeure la vitrine par excellence pour le sport amateur, cette 30e Finale des Jeux du Québec avait aussi été une belle carte de visite pour la municipalité, souligne M. Hébert.

«Tout le monde en parlait à travers la province. Ça avait certainement aidé à mettre Granby sur la carte pour un bon nombre de gens. Et toutes les personnes qui y ont participé nous en ont parlé longtemps après puisqu'ils avaient bien aimé leur expérience chez nous.»

Même le Zoo de Granby avait ouvert ses portes durant l'hiver spécialement pour l'occasion, ce que l'établissement ne faisait jamais contrairement à aujourd'hui. La mascotte de ces Jeux d'hiver, un lynx roux surnommé Blizou, avait d'ailleurs été inspiré par la popularité de cette tête d'affiche du jardin zoologique à cette période.

«De très bons souvenirs»

Il se souvient autant des gymnases bondés de monde curieux de découvrir les disciplines à l'affiche, que des milliers de bénévoles qui se sont dévoués au bon déroulement des activités et du travail colossal effectué par le président et le DG de l'événement, Gérard Allard et Marc Courtemanche, qui sont tous deux décédés, afin de tout mettre en place.

«Ça avait été beaucoup de travail, mais ce sont de très bons souvenirs. C'est un grand événement qui rassemble autant des jeunes sportifs de partout en province que l'ensemble des bénévoles sur la scène sportive. Ça avait été une très belle expérience pour tout le monde», assure-t-il.

Le seul bémol de cette 30e Finale aura peut être été la forte présence du virus de la grippe qui avait fait des ravages. Il s'était attaqué à un grand nombre d'athlètes, de bénévoles et de journalistes, si bien que certains n'avaient pas hésité à qualifier l'événement...de Jeux de la grippe.

Mais M. Hébert préfère parler du bel héritage que cela a représenté pour Granby. La Ville avait notamment investi à elle seule pas moins de 280 000 $ dans la réfection et l'agrandissement de ses équipements sportifs.

«Ça a amené beaucoup à nos installations sportives qui ont été nombreuses à profiter d'une mise à niveau», dit-il, citant à titre d'exemple les nouveaux systèmes de son auxquels avaient eu droit l'aréna et la piscine.

Et les performances des jeunes athlètes, dont celles de Joannie Rochette qui vivait ses premiers Jeux du Québec et celles d'une certaine gymnaste Émily Bégin devenue une chanteuse bien connue après son passage à Star Académie, ont aussi procuré de belles retombées.

«L'année suivante, il y avait beaucoup plus de jeunes qui s'étaient inscrits dans les diverses disciplines ayant été à l'affiche. C'est la même chose pour les Jeux olympiques où les pourcentages d'inscription augmentent l'année même. Ça a aussi de belles retombées sur le sport amateur», précise l'ancien responsable des Loisirs de Granby.

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer