D'abord une question de confiance pour le Nordik

«On commence les séries éliminatoires, on remet le... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«On commence les séries éliminatoires, on remet le compteur à zéro et il faut repartir avec une nouvelle attitude. Moi, je le répète, j'ai confiance en cette équipe-là», lance Jean-Charles Lajoie.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Cowansville) «On va gagner si on y croit. Moi, j'y crois, mais il faut que mes joueurs y croient aussi.»

Le propriétaire, directeur général et maintenant entraîneur du Nordik de Cowansville, Jean-Charles Lajoie, ne fait pas une longue analyse quand il est question de la série au meilleur de trois matchs qui opposera son équipe au Hockey Experts de Sherbrooke, à compter de demain soir, à l'Aréna Roland-Désourdy du Pavillon des sports. Selon lui, tout est une question de confiance.

«On ne s'en cachera pas, nos joueurs ont présentement le moral dans les talons, dit-il. On en a eu une belle preuve il y a une semaine contre Trois-Rivières. On tirait de l'arrière 3-2 et, aussitôt que les Draveurs ont marqué leur quatrième but, en début de troisième période, on a senti que les gars baissaient les bras. Mais là, on commence les séries éliminatoires, on remet le compteur à zéro et il faut repartir avec une nouvelle attitude. Moi, je le répète, j'ai confiance en cette équipe-là.»

Le Nordik a complété la saison avec une fiche de huit victoires, 14 défaites et deux défaites en bris d'égalité, au quatrième et avant-dernier rang de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie. Le Hockey Experts a fait pire en terminant au dernier rang, mais il a remporté ses trois derniers matchs face au Nordik, dont le dernier en finale du Tournoi junior de Cowansville.

«C'est une équipe qui, au contraire de nous, est en pleine confiance. Ils sont allés chercher de bons joueurs en fin de saison (notamment l'ex-Inouk Janick Lowry-Gagnon) et ils ont des joueurs qui commencent à débloquer (comme l'attaquant Jonathan Cloutier, considéré il n'y a pas si longtemps comme un bel espoir). Oubliez leur fiche, c'est une menace très sérieuse.»

Faire oublier une saison ordinaire

S'ils veulent l'emporter, les meilleurs joueurs du Nordik devront être les meilleurs. Charles-Olivier Lajoie devra être supérieur à Félix-Antoine Maheu devant le filet et les Samuel Deslandes, Maxym Blanchard, Pier-Gabriel Lajoie et Jean-Benoit Beaudry devront s'imposer.

«Mes fils (Charles-Olivier et Pier-Gabriel), comme les autres, devront élever leur jeu d'un cran, reprend Lajoie. Nous sommes rendus en séries, la vraie saison commence et on a la chance de faire oublier une saison très ordinaire.»

Et pour ceux qui se poseraient la question, Michael Forand, le fils de Martin Forand (que Lajoie a congédié il y a une semaine), est toujours avec le Nordik.

«Michael est un bon joueur et il peut nous aider. Je suis content qu'il soit resté et je m'attends à de bonnes séries de sa part.»

Le gagnant de la série Cowansville-Sherbrooke affrontera le V. Boutin de Plessisville en demi-finale de la Ligue junior AA Estrie-Mauricie dans un trois de cinq. Et le vainqueur de cette dernière série obtiendra son billet pour représenter l'Estrie au tournoi de la Coupe Dodge.

«Voilà une puissante motivation, dit encore Jean-Charles Lajoie. Cinq victoires, cinq petites victoires, et on aura la chance de défendre notre titre de champion québécois. Si mes joueurs ne le savent pas, je vais le leur rappeler!»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer