Tournoi bantam : on jase des Suisses

Normand Côté... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Normand Côté

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Alors qu'on entreprenait la deuxième semaine du 45e Tournoi international de hockey bantam de Granby, hier, un sujet était sur toutes les lèvres au Centre sportif Léonard-Grondin: la performance très étonnante des Fantômes de Delémont, couronnés la veille champions en classe A.

La formation venue de Suisse a totalement dominé sa catégorie. Non seulement a-t-elle enlevé ses six matchs, mais elle les a tous facilement remportés, à l'exception de celui de la finale, où les Mustangs de l'Ancienne-Lorette lui ont donné un brin de fil à retordre (4-2).

L'auteur de ces lignes a reçu plusieurs courriels à ce sujet: certains ont avancé que les Suisses comptaient dans leurs rangs des joueurs évoluant normalement dans du calibre nettement supérieur alors que d'autres ont même prétendu que les visiteurs européens alignaient des patineurs plus vieux que l'âge bantam.

«J'ai entendu toutes sortes de choses moi-même, a souligné le président du tournoi, Normand Côté. Et honnêtement, moi non plus, je n'ai pas aimé ce que j'ai vu. Des matchs de 7-0, je n'aime pas ça plus que personne.»

Côté a avoué que les joueurs des Fantômes n'étaient pas tous de calibre A.

«Mais ça, je viens de l'apprendre. Quand l'équipe s'est inscrite, il y a six ou huit mois, je ne le savais pas. Mais vous savez, il y a des choses qu'il faut comprendre. Quand une équipe part d'aussi loin que la Suisse pour venir jouer au Québec, elle doit parfois faire appel à d'autres joueurs que les siens pour compléter sa formation. Parce que, voyez-vous, ce ne sont pas tous les parents, même en Suisse, qui ont les moyens financiers d'envoyer leur enfant vivre une expérience sur un autre continent.»

Deux joueurs ont particulièrement retenu l'attention: Valentin Nussbaumer, qui a récolté 23 points, dont 13 buts en six matchs, et Gilan Kohler, qui a amassé 22 points, dont 11 buts en six matchs. Les deux athlètes avaient effectivement l'air d'appartenir davantage au BB, peut-être même au AA, qu'au A.

 «En même temps, personne n'a parlé du fait que le petit 89 de la même équipe avait de la misère à patiner...», a ajouté Normand Côté, qui a répondu aux questions sans essayer de se défiler.

C'est le Granbyen Martin Boulianne, d'International Hockey Tours, qui envoie des équipes d'Europe chez nous. Boulianne sera en ville plus tard cette semaine et Côté promet de lui parler des Suisses.

«C'est clair que je vais le faire, d'autant plus que les Fantômes aimeraient revenir l'an prochain.»

Le président du tournoi bantam estime que son organisation est pourtant vigilante.

«Une équipe du Danemark a voulu venir à Granby. Mais on a dit non quand l'entraîneur nous a expliqué qu'il voulait former une équipe avec des joueurs d'âge bantam, accompagnés de quelques joueurs d'âge pee-wee et midget. Ça fait deux ans seulement qu'on reçoit des formations européennes et on continue de s'ajuster, de s'adapter...»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer