Pas de panique à Valcourt

Jacques Villeneuve lors de la conférence de presse... (photo La Tribune)

Agrandir

Jacques Villeneuve lors de la conférence de presse tenue fin janvier.

photo La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Valcourt) Jacques Villeneuve a parlé brièvement au président du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt, Donald Lemay, à la suite de l'accident de motoneige qu'il a subi en fin de semaine à Boonville, dans l'État de New York. Hier, il avait rendez-vous à l'hôpital, question de savoir de quoi il en retournait exactement avec sa cheville blessée. Les dirigeants du Grand Prix attendent maintenant de ses nouvelles.

«Jacques, Donald et moi, on a prévu se parler demain (aujourd'hui) afin de faire le point sur la situation, a expliqué Mélissa Gilbert, directrice générale du Grand Prix. Le plus important, en ce qui nous concerne, c'est la santé de Jacques. Bien sûr, on a hâte d'en savoir plus.»

Mme Gilbert n'a pas voulu véritablement commenter les propos d'oncle Jacques, qui a affirmé avant de quitter Boonville qu'il tirait définitivement un trait sur la motoneige avant de nuancer et de mentionner, à un journaliste de La Tribune de Sherbrooke, qu'il y a peu de chances qu'il revienne en piste.

«Ça a été un autre week-end décevant pour lui. On a hâte d'avoir de ses nouvelles», a-t-elle répété.

Mme Gilbert a souligné que les mauvaises nouvelles entourant Villeneuve n'ont pas fait paniquer les amateurs de motoneige. Personne n'a appelé aux bureaux du Grand Prix pour exiger un remboursement ou quoi que ce soit.

«Jacques a fait énormément pour notre sport, mais il n'en demeure pas moins que le Grand Prix de Valcourt offre une belle variété d'épreuves, que les gens ne viennent pas juste pour voir courir une seule personne. À choisir, ceci dit, les amateurs préféreraient clairement qu'il soit en piste.»

Mais voilà, Villeneuve sera à Valcourt d'une manière ou d'une autre, et ce, qu'il maintienne sa décision de se retirer ou qu'il soit simplement incapable de courir en raison de l'état de sa cheville.

«Oui, Jacques sera assurément avec nous. Dépendant de sa situation, on pourrait l'honorer, organiser une conférence de presse, je ne sais pas. Tout est possible. On en saura plus après lui avoir parlé...»

Les organisateurs ont d'ailleurs prévu émettre un communiqué, aujourd'hui, après avoir discuté avec Villeneuve.

À suivre, comme dirait l'autre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer