Érik Longtin joueur offensif par excellence

Érik Longtin n'est plus qu'à un but de... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Érik Longtin n'est plus qu'à un but de devenir le premier joueur de l'histoire des Inouk à marquer 50 buts en une saison.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Après avoir amassé 23 points en huit matchs, Érik Longtin a été nommé à juste titre joueur offensif par excellence du mois de janvier dans la Ligue de hockey junior du Québec.

«C'est un bel honneur, c'est l'fun, a commenté le numéro 67 des Inouk à la suite de la séance d'entraînement d'hier après-midi au Centre sportif Léonard-Grondin. Je ne joue pas au hockey pour obtenir ce genre de récompenses, mais ça fait quand même plaisir...»

En janvier, Longtin a marqué 11 buts et a récolté 12 passes. Il a inscrit un tour du chapeau, a enregistré deux buts gagnants, a enfilé cinq buts en avantage numérique et a réussi cinq matchs d'au moins trois points. Bref, un gros mois!

«Ça va bien, c'est sûr. Mais l'important, l'affaire la plus importante de toutes, c'est qu'on gagne.»

Et en janvier, les Inouk ont remporté cinq victoires, ont perdu deux fois et ont perdu une fois en tirs de barrage.

«C'est plate qu'on ait échappé le match de samedi à Princeville (défaite de 3-2 en fusillade). Mais bon, ça aurait pu aller d'un bord comme de l'autre. Il faut se reprendre à Saint-Jérôme.»

Dans les Laurentides, ce soir, les Inouk ont rendez-vous avec une autre puissance de la LHJQ. Les Panthères (28-14-3) sont premiers au classement de la section Martin-Saint-Louis et quatrièmes au classement général derrière Longueuil, Sherbrooke et Plessisville.

«C'est une bonne équipe, c'est sûr, mais on est capables de les battre, a repris Longtin. Là, les séries s'en viennent et il faut lancer un message clair à tout le monde à travers la ligue, il faut montrer qu'on est très sérieux.»

Car Longtin tient le même discours qu'il tenait au camp d'entraînement: il veut gagner une dernière coupe.

«Même quand ça allait super mal, j'ai toujours cru en cette équipe. Là, en plus, on a quelques nouveaux joueurs, des joueurs de qualité, et nous sommes encore meilleurs. Oui, on peut encore gagner!»

50 buts, 100 points

Érik Longtin, dit L'Artiste, n'est plus qu'à un seul but de devenir le premier marqueur de 50 buts de l'histoire des Inouk. Aussi, il ne lui manque que quatre points pour atteindre le chiffre magique de 100. Bien sûr, il serait intéressant qu'il marque son 50e vendredi lors du match Foule plein, mais David Lapierre aura besoin des plus beaux efforts de son meilleur joueur face aux Panthères, ce soir.

«Que je réussisse mon 50e ou mon 53e à Granby, ça ne fait pas une grosse différence, a-t-il laissé tomber. Ce que les partisans veulent, c'est qu'on gagne des matchs. Le 50e va arriver quand il va arriver...»

N'empêche qu'il semble fier à l'idée de devenir le premier Inouk à marquer 50 buts.

«C'est sûr que c'est quelque chose dont je risque de me souvenir longtemps. Mais bon, on va commencer par le faire. Et ce genre de buts dont tout le monde parle, ce sont souvent les plus difficiles à réussir...»

On a bavardé une quinzaine de minutes avec le nouveau capitaine des Inouk. Et les mots «victoire» et «équipe» sont clairement ceux qui sont revenus le plus souvent dans son discours. C'est de bon augure...

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer