Le lac Roxton se prépare à accueillir à nouveau des courses sur glace

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Roxton Pond) Il faisait froid, hier matin, lorsque les promoteurs de la série de courses sur glace Eskape Québec ont présenté aux membres des médias le circuit sur lequel autos, motos et autres engins à moteur vont rouler sur le lac Roxton le 8 février.

Mais voilà, le froid, quand on parle de course sur glace, c'est une bonne nouvelle. Le circuit routier d'un demi-mille dessiné par les organisateurs était d'ailleurs dans un état parfait, hier.

«On a très hâte, a lancé Jimmy Bérard, l'un des promoteurs, qui était flanqué pour l'occasion de Samuel Bérard et de Karl Daigle, ses partenaires, et d'Andrew Ranger, le porte-parole de l'événement. On a travaillé sur le circuit jusqu'à minuit hier (mercredi) pour s'assurer qu'il soit beau pour la visite des journalistes. On a travaillé dur, mais ça en valait la peine!»

Les courses sur glace, on le sait, feront un retour sur le lac Roxton après une absence de cinq ans. Dans une région où le sport motorisé jouit d'une place de choix, le nouvel événement a de fortes chances de réussite s'il est bien organisé.

«Je sens un bel enthousiasme chez les gens à Roxton et à Granby, a repris Jimmy Bérard. Attendons avant de trop s'exciter, mais je trouve que ça sent bon.»

un objectif réaliste

Les promoteurs espèrent qu'ils seront 2000, dans les gradins aux abords du lac Roxton, le 8 février. Étant donné qu'ils étaient souvent plus de 3000 à l'époque, l'objectif est réaliste.

«On veut faire de la journée un événement familial. Il y aura des jeux gonflables, il y aura de l'animation pour les enfants. De nos jours, il faut toujours, toujours penser en fonction de la famille, même quand on parle de sport.»

Bérard, son frère Samuel et Karl Daigle ont tous participé aux courses sur glace présentées à l'époque sur le lac Roxton. En raison de ses brillantes performances en moto sur glacecomme sur route, Daigle a souvent fait parler de lui dans La Voix de l'Est.

«Samuel et moi, on va participer à l'événement, a expliqué Daigle. Peut-être que Jimmy va enfourcher une moto ou rouler dans une voiture également. Organiser, c'est l'fun, mais participer, c'est l'fun aussi!»

Une centaine d'autos (des 4 cylindres), de motos, de VTT et de véhicules côte à côte sont attendus à Roxton Pond. Les habitués du Grand Prix de Valcourt devraient s'y retrouver.

L'événement de Roxton s'inscrira dans le cadre de la nouvelle série Eskape Québec, qui compte trois manches. La première sera d'ailleurs présentée à Lavaltrie, dans Lanaudière, en fin de semaine. Trois-Rivières accueillera la dernière étape, le 14 février.

Ranger salive

À défaut d'organiser ou de participer, Andrew Ranger a accepté d'être porte-parole de l'événement du 8 février dans sa ville natale. Mais hier, on voyait qu'il salivait en regardant filer les motos sur le lac Roxton alors qu'n faisait une démonstration aux membres des médias.

«Ça me rappelle de beaux souvenirs, de bons moments, a-t-il dit. La course sur glace, c'est tellement spectaculaire. J'aurais aimé participer, mais je n'ai plus de moto, je n'ai plus d'équipement. Et je ne sais pas si les gens de MOPAR (ses patrons et son commanditaire en sérieCanadian Tire de NASCAR) auraient apprécié de me voircourir sur la glace...»

Mais Ranger sera là, le 8 février. Ce qui, en soi, attirera des gens.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer