Transactions dans la LHJQ : les Inouk, vendeurs ou acheteurs?

Le directeur général des Inouk de Granby, Marco... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur général des Inouk de Granby, Marco Bernard.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Le temps des Fêtes est synonyme de transactions dans la Ligue de hockey junior du Québec où les équipes du circuit se magasinent du renfort en vue du dernier tiers de la saison et des séries éliminatoires.

La période des échanges de la LHJQ s'est d'ailleurs ouverte en force hier alors que pas moins de dix joueurs ont changé d'adresse dès la première journée de transactions.

Pour l'instant, pas de mouvement à signaler du côté des Inouk qui pourraient autant faire partie des acheteurs que des vendeurs d'ici la date butoir du 10 janvier prochain.

Granby est présentement au 11e échelon, à six points du tout dernier rang du classement général. Cependant, l'équipe est aussi à six points du milieu de peloton et se dirige dans la bonne direction dernièrement.

Reste à voir de quel côté de la clôture le directeur général Marco Bernard penchera au cours des prochaines semaines.

«On n'est pas vraiment dans une situation où on se classe dans une catégorie en tant que telle. Nous, ce qu'on veut arriver à faire, c'est d'améliorer notre organisation. Ça va passer par certains mouvements de personnel, mais présentement, on est à évaluer autant la possibilité de sortir des joueurs que d'en rentrer. Il n'y a rien qui est exclu.»

Disant ignorer la tournure que prendront ses négociations, Bernard semblait prêt à patienter un peu afin de mieux cerner le portrait global du marché.

«Aucune équipe ne s'est clairement identifiée comme vendeur. On va attendre de voir les prix payés et ce qu'il y a de disponible sur le marché. Notre position va aussi beaucoup dépendre de ce qu'on va recevoir comme offres. C'est tout ça qui va dicter quel genre de mouvement que l'on va faire.»

Le dossier Érik Longtin

S'il est toujours plus facile de vendre que d'acheter, on ignore toujours quelles sont les intentions des Inouk quant à leur meilleur marqueur, Érik Longtin.

Ayant récolté 36 buts et 30 aides en 31 matches cette saison, parions que l'attaquant nommé joueur par excellence des dernières séries éliminatoires fait saliver plusieurs clubs aspirant aux grands honneurs.

Et comme il s'agit d'un vétéran de 20 ans, son passage dans la LHJQ se terminera au printemps. Le DG des Inouk n'a pas voulu laisser filtrer aucun indice quant à son plan de match dans ce dossier.

«Je ne considère pas que c'est un dossier chaud. Pour l'instant, Érik Longtin est un joueur qui joue pour les Inouk de Granby. Il a toujours joué pour les Inouk et jusqu'à preuve du contraire, il va continuer de jouer pour les Inouk», s'est limité à dire Bernard.

N'empêche que le club granbyen pourrait facilement monnayer Longtin pour renflouer sa banque de jeunes espoirs. Et même si le DG des Inouk a salué son exploit de dimanche où il est devenu le pointeur le plus prolifique de l'histoire de la concession, il a aussi admis que cela ne lui conférait pas un statut particulier.

«On est très content de ce qu'Érik a fait. C'est tout à son honneur d'avoir réalisé ce qu'il a accompli. Ça prouve que c'est un excellent joueur de hockey et un gars qui a à coeur l'organisation des Inouk.»

«La situation est que si on peut s'améliorer en échangeant Érik Longtin, on va le faire. Si on est pour s'améliorer en entourant Érik Longtin et continuer à progresser, on va le faire aussi. Il n'y a aucun scénario qui est écarté», a ajouté Bernard.

«Tenter de corriger les lacunes observées»

Après un bien piètre début de saison, les Inouk ont repris du poil de la bête ces dernières semaines. Et ça se poursuit alors qu'ils viennent tout juste de remporter trois matchs consécutifs pour la première fois de la campagne.

On peut imaginer que les Inouk aimeraient bien greffer à leur noyau un défenseur ou un attaquant se débrouillant bien dans sa zone afin d'accorder moins de buts. Granby arrive au troisième rang des clubs ayant cédé le plus de filets cette saison dans la LHJQ.

Mais encore une fois, Bernard n'a rien dévoilé de son jeu. «C'est simple de résumer ça de cette façon. Moi, je pense toujours qu'on a une équipe sur papier pour être dans le premier tiers de la ligue. Maintenant, c'est vrai que les performances n'étaient pas là au départ. Mais depuis plusieurs semaines, on voit un changement dans l'attitude et les gars jouent avec plus de confiance.»

«Il y a des choses qu'on a remarqué dans ce dernier segment qu'on a plus aimé, d'autres moins. On va maintenant tenter de corriger les lacunes observées», a simplement confié Bernard.

Notons que les Inouk ont bien transigé dimanche pour obtenir l'attaquant de 17 ans, Maxime Pion, des Lauréats de St-Hyacinthe en retour d'un choix de 11e ronde en 2015. Celui-ci pouvait cependant changer d'adresse à tout moment puisqu'il n'avait toujours pas signé un contrat dans la ligue.

Il a fait ses débuts le jour même lors du gain de 9-6 des Inouk face aux Rangers de Montréal-Est. «On avait plusieurs gars blessés et malades en fin de semaine. On a bien aimé ce qu'on a vu de lui. Ça fait quelques mois qu'on avait l'oeil dessus et il peut certainement nous dépanner à court terme», croit Bernard.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer