Banachowski à la tête de Baseball Granby

L'entraîneur-chef des Guerriers junior élite portera dorénavant deux... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Guerriers junior élite portera dorénavant deux chapeaux, lui qui a été récemment nommé à la présidence de l'organisme Baseball Granby.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Ben Banachowski, qui n'a plus besoin de présentation sur les losanges de la région, a récemment été nommé nouveau président de l'organisme Baseball Granby.

Il succède ainsi à Stéphane Bourgeois qui a accroché sa casquette il y a quelques semaines après avoir été en poste pendant un an. Cette entité, qui a vu le jour l'année dernière, est chargée d'assurer la gestion du baseball granbyen sous la supervision de l'organisme paramunicipal Granby Multi-Sports.

L'entraîneur à la longue feuille de route n'a pas hésité longtemps lorsqu'il a été approché pour relever ce défi. «Il n'y a pas eu d'opposition à ma nomination et en tant que semi-retraité, j'ai du temps pour m'impliquer. Il y a beaucoup à faire, mais on va travailler fort en vue de la saison prochaine», indique Banachowski.

Sa principale mission consistera à redresser la popularité de ce sport en perte de vitesse depuis quelques années à Granby.

«Il s'agit de relancer tout le baseball au complet. Ramener du monde au stade, ramener du monde au parc Choinière, essayer d'aller chercher du membership. On veut remonter la cote du baseball. On veut faire en sorte que les jeunes aient de belles saisons, qu'ils aient du plaisir à jouer à la balle.»

Pour ce faire, il dit vouloir mieux encadrer les entraîneurs du baseball mineur, tant pour les pratiques que pour les matches. «C'est un des buts qu'on se donne. On est en train de se créer un comité technique pour travailler avec eux. On souhaite qu'ils se sentent moins démunis et qu'ils aient des personnes pour les aider à conseiller les jeunes», précise Banachowski.

Il entend notamment créer une meilleure synergie entre les équipes du baseball mineur et celles du baseball dit majeur, qui inclut les Guerriers junior élite et les Guerriers junior AA. «L'objectif est de rapprocher les deux niveaux de baseball, de développer davantage de liens entre eux. Ils doivent faire un tout comme c'était le but lorsqu'on les a réunis sous l'association Baseball Granby.»

Assurer la pérennité du baseball

Bien sûr, il faudra aussi assurer la relève. Baseball Granby ne comptait qu'un peu plus de 200 joueurs parmi ses rangs en 2013. Mais comment faire pour séduire davantage de jeunes?

«On aimerait ramener du fun au stade un peu. On veut essayer de mettre en place des activités autour des matches du junior élite et du junior AA pour essayer d'attirer plus de partisans au stade. Il s'agit de créer une ambiance et de donner l'envie aux jeunes de jouer au baseball à leur tour», affirme Banachowski.

Et même si l'important est de participer, on a toujours un peu plus de plaisir quand on accumule des victoires. «On souhaite avoir des équipes mineures qui vont bien compétitionner dès l'année prochaine. On veut arriver fin prêts pour les camps d'entraînement à la fin mars, début avril, encadrer les jeunes dans une bonne dynamique et s'arranger pour qu'ils embarquent dans le système le plus vite possible pour améliorer leur technique.»

Notons par ailleurs que le DG des Guerriers, Mathieux Rochefort, demeure le responsable du volet majeur tandis que Claude Gosselin, un bénévole de longue date, dirigera le baseball mineur. Une autre de leurs tâches sera d'éviter que Granby perde une autre équipe, les Guerriers seniors ayant déménagé à St-Jean-sur-Richelieu le mois dernier. «C'est sûr qu'il n'est pas question de perdre d'autres équipes. On compte bien faire en sorte que le junior prenne plus de place dans la prochaine année», a assuré Banachowski.

Ce dernier prévoit d'ailleurs rester l'entraîneur des Guerriers junior élite, estimant être en mesure de concilier les deux fonctions. «Oui, ça n'a rien à voir avec la présidence. C'est deux mandats sont complètement différents. Ce ne sera pas un problème.»

«On est déjà en préparation pour le junior élite. On est en train de regarder pour des échanges et on travaille à mettre la meilleure équipe possible sur le terrain en vue de l'année prochaine», conclut Banachowski.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer