Les Inouk se rapprochent des Lauréats

Les Inouk ont tiré à 58 reprises vers le... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Inouk ont tiré à 58 reprises vers le gardien des Lauréats, qu'ils ont finalement battu 5-2 hier soir à Saint-Hyacinthe.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk ne sont plus qu'à deux petits points de rejoindre les Lauréats, qu'ils ont battus 5-2 hier soir à St-Hyacinthe. En remportant ce match, ils se sont rapprochés à un gain du troisième rang de la division David Perron détenu par leurs rivaux de la route 137.

«On a fait un très bon match. On a fait un match intense. Les gars ont joué avec le désir de vaincre et on méritait certainement de sortir de là avec la victoire», a commenté l'entraîneur-chef David Lapierre.

Cette semaine, les joueurs des Inouk n'ont cessé de parler d'un match important qu'ils ne pouvaient se permettre d'échapper. Force est d'admettre qu'ils ont livré la marchandise.

Ils ont littéralement démarré la partie en lion dirigeant pas moins de 26 lancers en direction de Vincent Gervais au cours de la première période. Les Inouk en ont profité pour se forger une avance de 2-0, pavant la voie à une rare victoire sur les glaces adverses.

Après s'être donné un coussin de trois buts, parions qu'il y a eu un peu d'inquiétude sur le banc lorsque les Lauréats ont rétréci l'écart à un seul filet en début de troisième période, les Inouk ayant été victimes de quelques remontées de dernière minute cette saison.

Les joueurs granbyens ont toutefois tenu bon, tout comme le gardien Antoine Samuel, qui disputait son premier match devant la cage des Inouk. Samuel, que les Cataractes de Shawinigan ont cédé à Granby cette semaine, n'a certainement pas raté son entrée en scène.

«Notre gardien a fait du très bon travail. Il a fait de gros arrêts dès le départ, ce qui a donné le ton au match. Il a été excellent. Je suis très satisfait de sa performance», a souligné Lapierre.

Le gardien au gros gabarit a repoussé 39 des 41 tirs auxquels il a fait face, signant du même coup sa toute première victoire en carrière dans la Ligue de hockey junior du Québec. Gervais, qui a été bombardé de 58 lancers, a fait ce qu'il a pu, mais n'est pas parvenu à faire de miracle pour les Lauréats.

Longtin fait la différence

Cédric Charbonneau et Williamt Talbot ont inscrit les deux premiers buts des Inouk. Le but gagnant appartient à Érik Longtin, qui a fait 3-0 en milieu de deuxième période en enfilant son 30e but de la saison. L'attaquant vedette des Inouk a aussi récolté deux aides dans la victoire.

Les Lauréats ont répliqué en touchant la cible à deux reprises, ce qui a porté le score à 3-2 avec cinq minutes d'écoulées en troisième période. Jason Crack et Nicolas Lamoureux-Bisson ont cependant marqué coup sur coup à mi-chemin de l'engagement pour permettre aux Inouk de revenir à la maison avec les deux points à l'enjeu.

Ayant souvent payé le prix pour leur indiscipline lors des dernières semaines, les Inouk s'en sont bien sortis à ce chapitre hier, n'ayant visité le cachot qu'à cinq reprises. Les Lauréats ont tout de même marqué un but en trois supériorités numériques. Les hommes de Lapierre ont quant à eux été blanchis, alors qu'ils ont aussi évolué trois fois avec l'avantage d'un joueur.

Les Inouk, qui ont récolté hier un cinquième point à leurs trois derniers matchs, disputeront leur prochain match demain soir alors qu'ils rendront visite au Collège Français de Longueuil. «On va tenter de poursuivre sur notre lancée et de jouer à nouveau avec le même désir de vaincre», a indiqué Lapierre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer