Les Maroons doivent commencer à gagner

Bryce Luker dans l'uniforme des Eagles de Innisfail,... (Photo Eagles de innisfail)

Agrandir

Bryce Luker dans l'uniforme des Eagles de Innisfail, de la Ligue Chinook. Le Montréalais a joué ici et là au hockey senior et au hockey professionnel en Amérique du Nord et même en France.

Photo Eagles de innisfail

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) «On n'a pas le choix de brasser les cartes. J'ai encore confiance en notre personnel, mais il faut commencer à gagner des matches régulièrement.»

Le directeur général et entraîneur des Maroons de Waterloo, Michel Deschamps, a annoncé hier l'arrivée de deux nouveaux joueurs et le retour d'un autre au sein de son équipe. Sans compter qu'il y a une couple de patineurs à temps partiel dont il a confirmé la présence en vue du match de demain, disputé à l'Aréna Jacques-Chagnon, face au HockeyProfil.com de Sherbrooke.

«C'est à la veille de débloquer, notre affaire, je le sais, je le sens, a lancé Deschamps. Ce qu'il faut, c'est faire preuve d'opportunisme, marquer quand c'est le temps. Et nos gardiens doivent faire les arrêts.»

Deschamps enverra un cinquième gardien en huit matches dans la mêlée demain. Il s'agit de Bryce Luker, un Montréalais qui revient de l'Ouest. Jusqu'à récemment, il portait les couleurs des Eagles de Innisfail, de la Ligue Chinook, une institution du hockey senior du pays.

«Bryce a 29 ans et il a quelque chose que j'aime: il est grand et il est gros (6'3'', 190 livres). J'ai très hâte de le voir en action.»

À Innisfail, la saison dernière, Luker a conservé une moyenne de 3,03 en 13 matches, avec un pourcentage d'efficacité de ,913. Au fil des ans, ce produit de la NCAA a joué ici et là au hockey senior et au hockey professionnel en Amérique du Nord et même en France.

Olivier Laliberté, Miguel Fortin et les ex-Inouk Charles-Étienne Martin et Julien Giroux ont tous gardé les buts des Maroons depuis le début de la saison. Laliberté a été le plus occupé en ayant été utilisé dans cinq matches.

«Olivier est un bon gardien et je ne le blâme de rien, reprend Deschamps. Mais on dirait que la rondelle ne roule pas pour lui présentement. Il est malchanceux. Avec un nouveau gardien, je veux simplement changer la vibe.»

Un dur

Les Maroons ont une fiche de deux victoires et cinq défaites. Un des problèmes, selon Michel Deschamps, c'est que les joueurs de talent se font brasser. Voilà pourquoi il vient d'ajouter un dur: Simon Rizk, qui a joué à Laval, dans la Ligue nord-américaine, cette saison.

«Simon s'en vient avec nous pour faire le gros ouvrage. Il va protéger nos joueurs et il va mettre de l'action dans l'aréna!»

Car Deschamps ne s'en cache pas: il veut aussi attirer du monde aux matches des Maroons.

«On est au hockey senior et les gens aiment ça quand ça brasse. Ça fait partie de la game à notre niveau.»

Mais il y a des risques, quand ça brasse. Il y a deux semaines, ça a justement brassé un peu trop lors de la victoire de 7-2 des Maroons devant le Momo Sports/Wild de Windsor à l'Aréna Jacques-Chagnon. Deschamps et Derek Jacob sont d'ailleurs encore sous le coup d'une suspension. Robert Auclair dirigera les Maroons face au HockeyProfil.com.

Yann Pellerin, un autre qui est capable de prendre soin de lui, disputera son deuxième match de la saison demain soir. Robin Quenneville, lui, effectuera sa quatrième sortie. Il y a enfin Francis Nault qui endossera l'uniforme pour la première fois en 2014-2015.

Blessé à un coude, Yan Verhoef est toutefois un cas incertain.

«La seule fois qu'on a affronté le HockeyProfil.com cette saison, on a perdu 10-2, rappelle Michel Deschamps. Moi, je me souviens de ce matin. Je pense que mes hommes s'en souviennent aussi.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer