Le Nordik en doit... trois aux Draveurs!

Maxym Blanchard (8) connaît une excellente saison avec... (photo Éric Pivin)

Agrandir

Maxym Blanchard (8) connaît une excellente saison avec le Nordik. Après huit matches, il montre une fiche de cinq buts et six passes.

photo Éric Pivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Cowansville) Le Nordik n'en doit pas une, ni deux, mais bel et bien trois aux Draveurs de Trois-Rivières, les visiteurs de demain soir à l'Aréna Roland-Désourdy du Pavillon des sports de Cowansville.

«Si ce n'était pas de ces trois défaites contre les Draveurs, nous jouerions pour une moyenne supérieure à ,500, explique Maxym Blanchard, qui a amassé 11 points dont cinq buts en huit matches depuis le début de la saison. Nous sommes capables de les battre, comme nous sommes capables de battre n'importe qui au sein de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie. Et demain soir, nous allons le démontrer!»

Au domicile des Draveurs, samedi dernier, le Nordik s'est incliné 6-4 après avoir tiré de l'arrière 5-0. Une véritable rivalité est en train de s'installer entre les deux équipes.

«On ne s'aime pas beaucoup, c'est vrai, reprend Blanchard. Ça a brassé un peu l'autre soir, ça brasse de plus en plus à chaque fois qu'on s'affronte.»

Le Nordik a une fiche de quatre victoires et six défaites. Les Draveurs, eux, sont 9-2.

Jean-Benoit Beaudry, qui a entamé la saison à titre de joueur de 20 ans chez les Inouk, disputera finalement son premier match dans l'uniforme des champions en titre de la Coupe Dodge demain soir. Il est rétabli de sa blessure à une cheville. «Jean-Benoit va faire une grosse différence, c'est clair», estime Blanchard.

Un trio qui fait le travail

À 18 ans et à sa première saison avec le Nordik, Maxym Blanchard s'impose. Celui qui a disputé quelques matches avec les Inouk la saison dernière forme un excellent trio en compagnie de l'ailier gauche Justin Racine et du centre Samuel Deslandes. Ensemble, ils totalisent 33 points depuis le début de la campagne.

«Je connais Justin et Samuel depuis longtemps et ce n'est pas la première fois qu'on joue ensemble, souligne le Granbyen. La chimie est là et on a du plaisir lorsqu'on se retrouve sur la glace.»

Blanchard est un produit du programme de hockey de l'école secondaire Massey-Vanier. À ses deux saisons avec la formation juvénile, il a terminé parmi les cinq meilleurs marqueurs du Réseau du sport étudiant du Québec.

«Tant au niveau hockey qu'au niveau académique, l'encadrement à Massey-Vanier est excellent. J'ai adoré mon séjour dans cette école.»

Et avec le Nordik, il est heureux. Certes, il aurait aimé se tailler une place avec les Inouk lors du dernier camp d'entraînement, mais il n'a jamais la tête basse lorsqu'il endosse l'uniforme cowansvillois. «On est traités comme de vrais pros ici. Je suis fier de porter le chandail du Nordik. Et moi aussi, j'aimerais gagner la Coupe Dodge!»

Ce qui ne l'empêche pas de garder un oeil sur les performances des Inouk.

«Honnêtement, je n'ai pas saisi ma chance au camp. J'ai disputé trois matches préparatoires et je n'ai pas livré la marchandise. Les Inouk savent où me joindre s'il y a quelque chose, mais ma priorité, c'est le Nordik.»

Le Nordik qui, répète-t-il, a un beau défi devant lui, demain soir. «On pense à ce match contre les Draveurs depuis que la sirène a signalé la fin de la dernière rencontre à Trois-Rivières. Oui, on va être prêts!»

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer