Défaite crève-coeur pour les Inouk

Les Inouk ont bataillé ferme pour arracher la... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Les Inouk ont bataillé ferme pour arracher la victoire aux Titans, mais les coriaces joueurs de Princeville ont eu le dernier mot.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk avaient bien besoin d'une victoire et ils ont livré une solide performance, hier, devant leurs partisans au Centre sportif Léonard-Grondin. Mais il faut croire que ce n'était pas suffisant. Ils ont baissé pavillon en tirs de barrage devant les coriaces Titans de Princeville.

Les partisans des Inouk ont eu chaud dès les premiers instants de la partie. Mais pas nécessairementpour les bonnes raisons. En fait, la troupe de David Lapierrre a eu de la difficulté à établir son rythme. D'ailleurs, alors que ses coéquipiers étaient embouteillés dans leur zone, Simon Bergeron a bien failli céder en jonglant avec un tir qui semblait pourtant inoffensif. Il s'est toutefois ressaisi rapidement, s'illustrant entre autres en fin de première période en étendant la jambière pour mettre fin à un deux contre un orchestré par les Titans à la ligne bleue.

C'est Francis Robichaud qui a sonné le réveil des porte-couleurs du Cégep de Granby en inscrivant le premier but de la rencontre à 2: 43. Pas mal pour un joueur qui revenait au jeu après une commotion cérébrale. Dès lors, les Inouk ont commencé à jouer un peu moins sur les talons. Les Titans ont toutefois servi une douche froide à leurs adversaires lorsque Vincent Brown a nivelé la marque après avoir récupéré la rondelle lors d'un cafouillage en défensive près du filet de Bergeron.

Second souffle

Les Inouk ont bourdonné dès le début de la seconde période. Ils avaient définitivement le couteau entre les dents.

La troupe des Titans, deuxième au classement de la division David-Perron, a également démontré beaucoup de combativité. Mais les Inouk ne leur cédaient pas un pouce. Jason Crack est néanmoins venu brouiller les cartes en écopant d'une mauvaise pénalité pour avoir accroché à 3: 43. Il n'en fallait pas plus pour que les joueurs de Princeville prennent les devants.

Les Inouk ont gardé la tête froide. Robichaud a ensuite redonné espoir aux siens en enfilant son deuxième de la soirée. L'électrochoc a fonctionné, car les joueurs de David Lapierre ont marqué deux buts sans riposte. Érik Longtin a d'abord inscrit son 24e sur un tir voilé près de la mi-chemin en deuxième, puis Jason Crack a déjoué Pierre-Alexandre Vinette, qui a été incapable de maîtriser le tir de Hubert Lamarre. À 4-2, la victoire était à la portée des Inouk. Mais comme on dit, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours. Et les Titans n'ont pas fait mentir le dicton en amorçant une remontée, pour remettre le compteur à zéro 4-4.

Suspense

Les deux clubs voulaient faire durer le suspense et c'est ce qui est arrivé.

Les Inouk ont repris les devants avec une seconde à écouler en avantage numérique lorsque Samuel Meloche a fait bouger les cordages sur des passes de Longtin et Fournier.

Une pénalité à Jason Crack, encore lui, a ensuite mis les siens dans l'eau chaude. Les Titans ont donc riposté quelques secondes plus tard, faisant 5-5.

L'indiscipline aurait bien pu faire basculer le match d'un côté comme de l'autre, forçant les deux gardiens à se signaler. D'ailleurs, Bergeron n'a pas à rougir, car il a gardé les siens dans la partie, repoussant 34 des 39 tirs dirigés vers lui. Les Inouk ont cogné à la porte plusieurs fois en surtemps, mais le gardien adverse est demeuré intraitable. Il a poursuivi sur sa lancée en tirs de barrage, stoppant la menace adverse. Bergeron a donc laissé filer trois tirs contre un pour son vis-à-vis. On connaît le résultat.

Les Inouk devront donc se ressaisir, vendredi, alors qu'ils joueront un second match à domicile, cette fois contre les Cougars.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer