Inouk: il en manquait un peu

Simon Bergeron a encore été solide, hier soir,... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

Simon Bergeron a encore été solide, hier soir, lui qui a bloqué 36 rondelles.Photo Maxime Sauvage

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Face aux Cougars de Sherbrooke, la meilleure équipe de la Ligue de hockey junior du Québec, les Inouk ont disputé un bon match, jeudi soir. Mais il en aurait fallu un peu plus pour qu'ils l'emportent.

Devant 502 spectateurs, les Inouk se sont inclinés 5-2. Honnêtement, les Granbyens auraient probablement battu la majorité des clubs de la LHJQ. Mais les Cougars, qui sont débarqués en ville avec une seule défaite en temps réglementaire en 16 matches, sont dans une classe à part en ce début de saison.

Les Inouk ont été dans le match jusqu'à la fin. En arrière 3-2 avec moins de deux minutes à faire à la troisième, ils cognaient encore à la porte quand Hugo Roy a marqué le but qui a annoncé la fin des émissions. Le cinquième filet des Cougars, le deuxième inscrit par l'excellent Michaël Rhéaume, a été enregistré dans un cage déserte.

Le point tournant du match est cependant survenu en milieu de troisième quand Érik Longtin a écopé une pénalité de mauvaise conduite pour avoir dit sa façon de pensée à l'officiel. Avec encore un gros 10 minutes à faire, le moment était mal choisi, surtout que les Inouk, alors en déficit de deux buts, ont ramené l'écart à un seul filet immédiatement après.

Longtin a-t-il dit quelque chose de si terrible ? Impossible de savoir mais, ce qui est clair, c'est que le no. 67 est marqué par les arbitres. Sa marge de manoeuvre est très limitée.

«On s'est battus jusqu'à la dernière minute et on a effectivement joué un bon match dans l'ensemble, a dit David Lapierre. J'aurais toutefois aimé qu'on soit plus d'attaque en première  période, au lieu d'étudier les Cougars. Quand on a commencé à patiner et à jouer avec intensité, ça a paru.»

Lapierre a encore eu de bons mots pour Simon Bergeron, qui a bloqué 36 rondelles.

«Simon a sauvé la mise plusieurs fois. Il peut être satisfait de sa performance.»

Les Inouk, qui montrent un dossier de cinq victoires, 10 défaites et une défaite en prolongation, seront à Saint-Hyacinthe, vendredi soir.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer