Philippe Gatien réalise un rêve

Face à l'Armada de Blainville-Boisbriand, Philippe Gatien s'est... (photo Stéphane Fournier, Océanic de Rimouski)

Agrandir

Face à l'Armada de Blainville-Boisbriand, Philippe Gatien s'est imposé, s'attirant même une ovation debout de la part des partisans rimouskois.

photo Stéphane Fournier, Océanic de Rimouski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Philippe Gatien en est à sa deuxième saison avec les Dynamiques du cégep de Sainte-Foy, de la Ligue de hockey collégial AAA du Québec. Mais le gardien de but de Granby a vécu un moment très fort dans l'uniforme de l'Océanic de Rimouski, dans la LHJMQ, vendredi dernier.

Gatien, 19 ans, n'a jamais été repêché par l'Océanic, ni par aucune autre équipe du circuit Courteau. S'il s'est retrouvé avec l'ancienne formation de Sidney Crosby et qu'il est devenu une étoile instantanée dans le Bas-Saint-Laurent, c'est un peu par hasard. Un beau hasard, faut-il le préciser.

«J'étais en classe quand le recruteur Kevin Cloutier m'a lâché un coup de fil, raconte le longiligne athlète de 6' et 150 livres. Voyez-vous, l'Océanic venait de perdre son gardien numéro un (Philippe Desrosiers) pendant l'entraînement matinal et aucun des autres gardiens de l'organisation n'était disponible pour se rendre à Rimouski à temps pour le match prévu en soirée. M. Cloutier m'a recommandé à l'équipe, il m'a appelé et j'ai dit oui tout de suite. Tu ne dis pas non à un club de la LHJMQ...»

Face aux Cataractes de Shawinigan, Gatien était le substitut d'Olivier Tremblay. Et l'Océanic a perdu 3-0.

Le lendemain, toujours à Rimouski, l'Océanic tirait de l'arrière 5-3 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, en début de troisième période, lorsque l'entraîneur Serge Beausoleil a retiré Tremblay au profit de Gatien. Le jeune homme a bloqué les sept lancers dirigés vers lui en troisième et en prolongation, plus deux autres en tirs de barrage, et l'Océanic a finalement vaincu l'Armada 6-5.

Selon les médias de Rimouski, Gatien a été fumant. Un gros arrêt en surtemps lui a même valu une ovation debout de la part de 3600 spectateurs présents. Et après le match, les journalistes se sont précipités sur lui afin de savoir d'où diable il sortait!

«C'était très spécial, reprend Gatien. Dans le fond, j'ai juste fait mon travail. Mais j'ai été bon, c'est vrai. Dans le vestiaire, mes coéquipiers étaient impressionnés. Ils m'avaient trouvé très, très calme. C'est vrai que c'était mon premier match dans la LHJMQ et c'est vrai que je n'avais pas joué souvent devant 3600 personnes. Ça a été un très beau moment, comme un rêve qui se réalisait...»

Le mystère Gatien

En fin de soirée, les dirigeants de l'Océanic lui ont dit un gros merci, ils l'ont félicité, mais l'ont retourné à Sainte-Foy. Sans rien lui promettre.

«À partir de là, tout peut arriver, s'encourage celui que les médias de Rimouski ont surnommé le Mystère Gatien. Peut-être que l'Océanic aura à nouveau besoin de moi, peut-être qu'une autre équipe aura besoin d'un gardien numéro deux. Je n'en rêve pas la nuit, mais on ne sait jamais...»

Un ancien des Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA, Gatien a aussi défendu les couleurs du programme de hockey Ulysse de Terrebonne.

«J'ai toujours mis la priorité sur les études. J'étudie en sciences humaines au cégep de Sainte-Foy et j'aimerais devenir professeur. La Ligue collégiale AAA me permet de jouer à l'intérieur d'un calibre de jeu fort intéressant tout en étudiant sérieusement.»

Mais Gatien a goûté à quelque chose de l'fun, vendredi dernier. Si jamais la LHJMQ lui donnait une autre chance, dit-il, il pourrait mettre ses études sur la glace le temps nécessaire.

«Pour la LHJMQ, je serais prêt à faire des compromis», avoue-t-il.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer