Dur match devant le filet pour les Inouk

Simon Bergeron (30) a cédé trois fois sur... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

Simon Bergeron (30) a cédé trois fois sur huit tirs avant d'être rappelé au banc en deuxième période

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Malgré une nette domination au chapitre des tirs, les gardiens des Inouk ont connu une soirée à oublier et le club granbyen s'est incliné 8-2 face aux Lauréats de Saint-Hyacinthe hier soir au Complexe sportif Léonard-Grondin.

Tout juste 24heures après avoir signé leur gain face à Valleyfield, les Inouk ont ainsi été incapables de lancer une nouvelle séquence de victoires. Mais ce n'est pas l'énergie qui leur a fait défaut, mais plutôt les joueurs entre les deux poteaux qui ont été beaucoup trop généreux envers leurs rivaux de la 137.

Comme la veille, les Inouk ont vu leurs adversaires prendre les devants tôt en début de match. Le tableau indicateur affichait déjà 2-0 après trois lancers des Lauréats. Cette fois, par contre, Granby n'a pas été en mesure de remonter la pente.

«Ce n'est pas complètement à oublier, a tempéré l'entraineur-chef David Lapierre. Il faut plutôt bâtir là-dessus. Quand tu réussis à aller chercher 44 lancers contre l'équipe de 9e place au classement, ça veut dire qu'on a pas fait un si mauvais match que ça. Mais c'est certain que ça a été difficile devant notre filet ce soir.»

Simon Bergeron, qui a amorcé la partie, a en effet cédé trois fois sur huit tirs avant d'être rappelé au banc en deuxième période. Si les choses ont mieux débuté pour Charles-Olivier Lajoie qui est venu en relève, le scénario s'est néanmoins répété, ce dernier allouant cinq buts sur 15 lancers.

À l'opposé, Gabriel Smith a connu une excellente rencontre en étant déjoué seulement deux fois, alors qu'il a fait face à un impressionnant barrage de 44 tirs.

«On n'a pas alloué beaucoup de lancers à nos adversaires, on a eu la possession de la rondelle plus souvent qu'eux, mais ils ont été plus opportunistes. Et leur gardien a été clairement meilleur que les deux nôtres», a résumé Lapierre.

Maxime Pelletier et Érik Longtin ont été les deux marqueurs pour Granby. Soulignons que Longtin était devenu le meilleur buteur de l'histoire des Inouk la veille face à Valleyfield en inscrivant son 106e filet dans l'uniforme granbyen, dépassant la marque établie par Charles Power.

Avec Smith, l'attaquant Anthoni Nadeau a pour sa part été l'autre vedette des Lauréats. Il a terminé le match avec deux buts et trois passes, menant sa troupe vers leur sixième gain de la saison.

Départ canon pour les Lauréats

Les Lauréats ont débuté la rencontre en force faisant bouger les cordages à deux reprises lors des deux premières minutes de jeu. Le défenseur David Bédard a d'abord profité d'une tentative de dégagement ratée pour briser la glace dès la 34e seconde de jeu.

Il a été imité quelques instants plus tard par Philippe Lévesque, qui a lui aussi inscrit son quatrième but de la campagne pour doubler la marque. L'attaquant Samuel Meloche a eu une occasion en or de réduire l'écart alors qu'il s'est retrouvé fin seul devant le gardien adverse, mais son tir a passé au-dessus de la tige horizontale.

Malgré de bonnes chances de marquer en fin de période, les Inouk n'ont pas été en mesure de noircir la feuille de pointage, eux qui ont fini l'engagement à court d'un homme.

En début de deuxième période, Meloche a eu l'opportunité de se reprendre, mais malgré la passe parfaite qu'il a reçue devant le filet, il a de nouveau raté la cible. L'ancien porte-couleur des Inouk, Raphaël Patry, n'a quant à lui pas manqué sa chance à la 13e minute avec un vif tir du poignet qui s'est faufilé sous le bras de Bergeron et donné une avance de 3-0 à Saint-Hyacinthe.

Le gardien numéro un des Inouk a alors été retiré du match au profit de Charles-Olivier Lajoie. Une décision qui n'a visiblement pas plu à Bergeron, qui a lancé violemment son bâton alors qu'il retraitait au vestiaire.

Lajoie s'est d'abord illustré avec de bons arrêts, avant de voir enfin les Inouk déjouer Smith grâce à un tir de la pointe de Maxime Pelletier. Mais les joueurs granbyens avaient à peine fini de célébrer qu'Anthoni Nadeau redonnait un coussin de trois buts à la suite d'une belle montée dans l'aile, qu'il a complétée en glissant la rondelle au bout de la jambière de Lajoie.

Les choses n'ont fait qu'empirer en troisième période, où ce fut au tour de Lajoie de voir la lumière rouge scintiller à répétition dans son dos. Saint-Hyacinthe a marqué quatre buts sur dix lancers mettant définitivement le match hors de la portée des Inouk. Érik Longtin a inscrit un but pour la forme alors qu'il restait un peu de minutes à faire au cadran.

Le prochain match des Inouk aura lieu seulement vendredi prochain alors qu'ils recevront la visite du Titan de Princeville.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer