Hockey senior: optimisme à Waterloo, prudence à Marieville

Les matches opposants les Maroons de Waterloo au... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les matches opposants les Maroons de Waterloo au Plaza de Marieville risquent d'être remplis d'action encore cette saison.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) C'est demain soir que s'amorcera la quatrième saison de la Ligue de hockey senior AA des Cantons-de-l'Est. Si l'optimisme règne à Waterloo, la prudence est davantage de mise à Marieville.

Les Maroons ont rendez-vous à Lac-Mégantic, demain, alors que le Plaza, lui, sera à Windsor. Puis, samedi soir à l'Aréna Jacques-Chagnon, les Waterlois recevront le Progrès-Dynamik de Coaticook.

«J'ai de la misère à calculer le nombre exact de nouveaux joueurs au sein de notre alignement tellement il y en a! , lance l'entraîneur et grand patron des Maroons, Michel Deschamps. Mais plus important que le nombre, c'est la qualité de nos nouveaux porte-couleurs.»

Deschamps est fier de l'acquisition des attaquants Kevin Asselin, son joueur de «calibre supérieur» selon le vocabulaire de la LHSCE, Jason Dolgy et Guillaume Pelletier de même que de celle des défenseurs Sylvain Messier et Yan Verhoef, qui peut aussi jouer à l'avant.

L'ex-Inouk Charles Power vient également de signer un contrat avec les Maroons. Le Granbyen risque de se promener entre Waterloo et Jonquière, dans la Ligue nord-américaine, cette saison.

Devant le filet, les Maroons vont miser sur Olivier Laliberté, Miguel Fortin et Charles-Étienne Martin, qui s'amène à Waterloo après avoir remporté la Coupe Napa avec les Inouk la saison dernière. Deschamps ne prévoit pas voir souvent Jean-François Racine, qui a, semble-t-il, des problèmes personnels à régler.

«On vise une place parmi les trois premières équipes de la ligue. Je m'attends à ce que Sherbrooke (qui a triomphé la saison dernière ainsi qu'en 2013 et en 2012) soit encore très solide et que Coaticook, un club amélioré, cause des surprises. À l'opposé, je m'attends à ce que ce soit plus difficile pour Marieville, qui a perdu de bons joueurs.»

Après avoir remporté huit de leurs 20 matches en saison régulière, les Maroons se sont inclinés devant le Plaza en demi-finale le printemps dernier. Les Marievillois, après avoir raflé le championnat du calendrier régulier, ont perdu en finale devant Sherbrooke.

Préparer les séries

Du côté du Plaza, justement, on aborde la nouvelle saison avec un oeil un brin différent d'il y a un an.

«Je me rends compte que personne ne se souvient qu'on a gagné 17 matches sur 20 en saison régulière, raconte l'entraîneur Claude Bilodeau. Je trouve ça triste, mais c'est comme ça que ça fonctionne dans le monde du sport. Cette année, on voit le calendrier régulier comme une grosse préparation en vue des séries. Les éliminatoires, c'est là que ça se passe.»

La saison dite morte a coûté cher au Plaza, qui a perdu Yannick Geoffrey, le meilleur marqueur de la LHSCE, victime d'un malaise cardiaque alors que son équipe était en pleines séries éliminatoires. Jonathan Saint-Louis et Mike Ouellet, qui ont aussi amassé leur part de points la saison dernière, ont quant à eux annoncé leur retraite.

La venue de l'excellent Jérémy Gouchie, acquis des Maroons, devrait aider le Plaza à l'offensive.

Devant le filet, le Plaza est en affaires avec Christian Lantin.

«Nous allons probablement marquer moins de buts, mais nous risquons cependant d'en accorder moins», analyse Bilodeau.

Un nouveau président

Les six équipes de la LHSCE disputeront encore 20 matches cette saison. Chacun des clubs participera aux séries, les deux premiers au classement héritant d'un laissez-passer pour le premier tour.

L'ex-arbitre Daniel Bergeron, de Sherbrooke, est le nouveau président de la ligue. L'homme a notamment été préfet de discipline de la Ligue nord-américaine.

«Je veux que la LHSCE gagne en crédibilité, qu'on cesse d'en parler comme on parle d'une ligue de garage, dit-il. C'est vrai qu'on ne joue pas 50 matches par année, c'est vrai qu'il y aura toujours de la robustesse, mais avec le nombre de nos joueurs qui ont joué dans la LHJMQ et au hockey professionnel, on mérite d'être pris au sérieux. Et nous allons travailler afin d'être pris au sérieux.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer