Les Inouk jouent avec le feu sans se brûler

Nicolas Nolet a inscrit trois buts en temps... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Nicolas Nolet a inscrit trois buts en temps réglementaire, en plus d'être un des deux compteurs des Inouk en tirs de barrage.

photo archives La Voix de l'Est

Partager

Sur le même thème

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Les Inouk ont joué avec le feu sans se brûler hier face à l'Arctic de Saint-Léonard. Les Granbyens sont toutefois passés bien près des flammes l'emportant de justesse 8-7 en fusillade.

Après avoir pris les devants 5-3 suite aux deux premières périodes de jeu, les Inouk ont en effet été victimes d'un relâchement qui a bien failli leur être fatal en fin de match. Ils ont alors vu l'Arctic revenir de l'arrière pour prendre l'avance pour une première fois du match avec seulement dix minutes à faire.

Heureusement, Nicolas Nolet a ramené tout le monde à la case départ en complétant son tour du chapeau à 14:21 du dernier engagement. Les Granbyens ont ainsi su arrêter l'hémorragie juste à temps pour se sauver avec la victoire après une séance de tirs de barrage dans laquelle Charles Power a inscrit le but décisif.

L'entraîneur des Inouk David Lapierre a lui-même reconnu que sa troupe avait connu un match en deux temps. «On a bien entamé le match. On a retourné à la base, à notre style de jeu simple et a connu un bon début de rencontre», a-t-il indiqué.

Tous les détails dans notre édition de lundi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer