Amitié toxique

La Ville de Granby a sciemment tenu les... (Illustration lepreautrement.com)

Agrandir

La Ville de Granby a sciemment tenu les citoyens dans l'ignorance de son projet de réseau de pistes multifonctionnelles au lieu de les faire participer au processus dès le début. Hélas, ce qui devait être un beau projet collectif se transforme en débat de «pas dans ma cour».

Illustration lepreautrement.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

La mode est aux amitiés dans les municipalités au Québec. Elles préparent des programmes sociaux, organisent des consultations publiques, tiennent des colloques sur les thèmes des familles, des jeunes et des personnes âgées. Elles s'enorgueillissent quand elles obtiennent de beaux certificats attestant qu'elles sont amies avec tous ces groupes.

Il serait bien qu'elles deviennent aussi amies avec leurs citoyens.

Trop souvent encore, même en 2016, les administrations municipales écartent leurs citoyens du processus entourant la préparation des projets collectifs. Ceux-ci en sont informés lorsque tout a été décidé. Quand les conseils sentent du mécontentement ou de la résistance de leur part, ils annoncent des séances d'informations. Il faut mieux communiquer, pensent les élus...

Le problème n'en est pas un de communication, mais bien de transparence. C'est une définition mal comprise dans les hôtels de ville. Il ne suffit pas de rendre des documents publics pour pouvoir affirmer être transparent. Il faut afficher une grande ouverture d'esprit non seulement à donner aux citoyens les informations demandées, mais également sonder leurs opinions et idées. C'est d'autant plus vrai quand des projets collectifs sont à l'étude.

Créer un réseau de pistes multifonctionnelles dans la ville de Granby est une idée géniale, digne du 21e siècle. On devrait se réjouir du projet. Malheureusement, l'idée est contestée par des propriétaires de maisons devant lesquelles les futures pistes passeront. On peut comprendre leur opposition quand on apprend qu'ils l'ont su en lisant le bulletin municipal...

On a l'habitude des projets collectifs secrets à la Ville de Granby. On l'a vu avec la modernisation de l'aréna (ajout d'une glace), avec le transfert envisagé de la bibliothèque municipale dans l'église Notre-Dame et plus récemment avec le centre aquatique. Pour chacun de ces projets, les citoyens n'ont pas été invités à des séances de remue-méninges pour dégager les meilleures idées ou concepts. Le même scénario s'est répété chaque fois: ils ont été placés devant des projets ficelés à l'avance sans aucune possibilité de changements.

La Ville répète la même erreur avec la création d'un réseau de pistes multifonctionnelles. Elle a sciemment tenu les citoyens dans l'ignorance au lieu de les faire participer au processus dès le début. Une telle attitude lui aurait permis de semer les premières graines de l'acceptabilité sociale du projet. Hélas, ce qui devait être un beau projet collectif se transforme en débat de «pas dans ma cour».

Le conseiller Michel Mailhot, agissant en tant que maire suppléant en l'absence de Pascal Bonin, invitait en début de semaine les citoyens à assister aux séances d'information sur le projet de pistes multifonctionnelles, la semaine prochaine. Il laisse ainsi entendre que les gens ne sont pas d'accord parce qu'ils ne comprennent pas... Il est désolant d'entendre un conseiller avec autant d'expérience à la table du conseil afficher un tel mépris envers ses concitoyens.

Le conseil n'a aucune raison d'exclure les citoyens des projets collectifs. On ne parle pas ici d'un investissement de la Ville dans le parc industriel où certaines informations seraient sensibles dans un contexte de concurrence. On parle d'une discussion élargie pour améliorer les déplacements en vélo, en planche à roulettes, en patins à roues alignées et à la course à pied en ville.

La seule participation que la Ville demande de ses citoyens dans ce énième projet est donc (encore) strictement d'ordre financier. On appelle ça une amitié toxique!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer