Un mot: respect

Un mot ressort des propos tenus par Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et... (photo Alain Dion)

Agrandir

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Gendron
La Voix de l'Est

Un mot ressort des propos tenus par Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'Union des municipalités du Québec, lors de l'entrevue éditoriale qu'elle a accordée à La Voix de l'Est: respect.

Respect des compétences et du pouvoir de dépenser des municipalités, respect des élus qui consacrent de leur temps et de leurs énergies au service du public, respect des employés municipaux, civils et policiers, qui travaillent à assurer la qualité de vie et la sécurité des citoyens, mais surtout, respect de la capacité de payer du contribuable.

Les défis du monde municipal sont nombreux, admet Mme Roy. Celui du financement des opérations courantes des municipalités en est un des plus importants. Au fil des années, l'éventail des responsabilités municipales n'a cessé de croître: certifications Amie des aînés et Amie des enfants, politiques sociales, de saines habitudes de vie, d'inclusion des personnes handicapées et de développement durable. Les tâches augmentent, tout comme les dépenses en découlant, mais les revenus ne suivent pas.

Selon les chiffres avancés par Mme Roy, 71% des revenus des municipalités proviennent des impôts fonciers, de la taxe municipale si vous préférez, alors que seulement 50% de leurs dépenses vont en services directs au citoyen.

«Tout de suite, on voit que ça ne fonctionne pas», dit-elle.

 D'autant plus qu'en raison du vieillissement de la population, la situation devient de plus en plus insoutenable.

«Les gens ont moins de revenus, la valeur de leur maison augmente, ils doivent donc payer plus. Il y a là une situation très difficile pour les municipalités.»

Diversifier les sources de revenus

La solution réside selon elle dans la diversification des sources de revenus des municipalités.

«On subventionne des organismes qui organisent des festivals et des activités. Le gouvernement du Québec va en retirer des taxes, le gouvernement fédéral va en retirer des taxes et nous, tout ce qu'on en retire, c'est beaucoup d'espoir. L'espoir que ces événements vont attirer assez de gens pour permettre aux commerces de nos villes de survivre, l'espoir que de jeunes familles vont nous visiter et choisir de venir s'installer chez nous.»

L'UMQ propose qu'un point de pourcentage de la TVQ soit attribué aux trésoreries municipales.

L'idée est intéressante, mais dans le contexte précaire dans lequel se retrouvent les finances publiques, les chances que le gouvernement accepte de se priver ainsi de millions de dollars sont minces. Difficile de croire que Québec accepte de céder ne serait-ce que 1% de sa taxe de vente.

Au mieux, le gouvernement risque d'augmenter sa taxe de vente afin d'accommoder les municipalités, leur faisant ainsi porter l'odieux de cet alourdissement du fardeau fiscal des Québécois.

Condamnées à la croissance

Le statu quo condamnerait les municipalités à une croissance perpétuelle. La seule façon actuellement à leur disposition pour suivre la croissance des dépenses, c'est de développer de nouveaux quartiers résidentiels, commerciaux et industriels afin de récolter de nouveaux deniers qui ne serviraient qu'à payer pour les dépenses courantes. D'autant plus que Québec oblige les municipalités à densifier leur noyau urbain et ajoute sans cesse des contraintes administratives et réglementaires qui freinent, ou à tout le moins ralentissent, le développement immobilier, surtout en région à vocation agricole.

«Il faut revoir notre mode de fonctionnement municipal. On ne veut pas plus d'argent du citoyen. C'est toujours le même citoyen. Il n'y a pas un citoyen granbyen, québécois et canadien. C'est la même poche en bout de ligne», illustre-t-elle.

Alors que le nouveau pacte fiscal entre Québec et les municipalités reste toujours à définir, espérons que les deux parties en viennent à une entente qui saura les satisfaire, mais surtout, qui ne fera pas encore du citoyen sa seule source de financement.

 

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer