M. Genest, votre discrétion pourrait vous nuire

Réjean Genest... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Réjean Genest

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Gendron
La Voix de l'Est

Si Réjean Genest espère être réélu lors du scrutin fédéral de 2015, il devra opérer un sérieux coup de barre.

Comme l'a révélé notre journaliste Michel Laliberté cette semaine, M. Genest se fait très discret en Chambre à Ottawa. L'horticulteur devenu politicien n'a pris la parole qu'à 39 reprises (40 si l'on ajoute son intervention de mercredi dernier soulignant les efforts du Comité itinérance de la Haute-Yamaska) depuis son élection le 2 mai 2011. Ce score le place loin derrière tous ses collègues québécois du caucus néo-démocrate.

Il pourrait sembler malhonnête de juger du travail d'un député au seul nombre de ses interventions au Parlement. Mais dans le cas de M. Genest, sa faible participation aux débats parlementaires est symptomatique du mal qui semble l'affliger: sa proverbiale discrétion n'opère pas seulement à Ottawa.

Oui, M. Genest peut être aperçu ici et là dans la circonscription, serrant tantôt des mains lors d'un événement communautaire, prenant la parole lors d'un gala de remise de prix ou d'une soirée-bénéfice.

Mais rarement, très rarement même, a-t-on écho de ce qu'il effectue comme «travail de terrain».

En entrevue, deux mois après son élection, Réjean Genest avait indiqué qu'il ne ferait pas les manchettes pour des déclarations fracassantes, qu'il préférait le travail de terrain, mentionnant également avoir refusé un poste au sein du cabinet fantôme du NPD pour se concentrer sur les «gens du comté».

Comment obtenir la faveur populaire lorsque tout ce que l'on fait, tout le travail que l'on abat, se passe dans le plus grand secret?

Pour assurer sa réélection, il sert peu un politicien d'obtenir l'appui d'une poignée de personnes qu'il aura aidées personnellement. Il faut que la masse soit derrière lui, qu'il sache gagner des votes par centaines.

S'il n'a jamais eu affaire à son député, un citoyen est en droit de se poser la question: «Mais quelles sont ses réalisations?»

Défendre nos intérêts

Comme bien des nouveaux députés portés par la fameuse vague orange de mai 2011, Réjean Genest a gagné le gros lot en obtenant la faveur de 52% des électeurs de sa circonscription en mai. On le sait, les députés fédéraux reçoivent d'importantes sommes d'argent du Parlement pour représenter les électeurs de leur circonscription.

Pour un tel salaire, ses commettants sont en droit de s'attendre à plus qu'un service d'aide pour remplir un formulaire de demande de passeport ou à un distributeur de médailles du Jubilé.

Il est vrai que le palier de gouvernance fédéral n'est pas celui qui a le plus d'impact direct dans la vie des citoyens, si on le compare au niveau provincial et surtout, au niveau municipal. Mais si l'on envoie quelqu'un à Ottawa avec pour mandat de représenter et défendre nos intérêts, celui-ci doit tout faire pour attirer l'attention sur sa région. Et jusqu'à présent, force est d'admettre que Réjean Genest n'y est pas arrivé.

Où sont les 500 à 1000 emplois industriels que vous avez promis? Les bureaux du gouvernement fédéral que vous souhaitiez voir installer à Granby?

Si vous avez joué un rôle, aussi infime soit-il, dans l'implantation d'une entreprise dans Shefford, dans la création de quelques emplois, vous avez la responsabilité d'en informer vos commettants.

Les citoyens de Shefford ont le droit de savoir quel genre de retour ils ont sur l'investissement qu'ils ont fait en vous élisant pour les représenter sur la Colline parlementaire.

Certains politiciens arrivent, élection après élection, à obtenir la faveur populaire sans avoir attiré les réflecteurs sur eux, sans que les médias aient tapissé leurs pages de leurs récents exploits. C'est le cas de quelques rares bêtes politiques bénéficiant d'une importante notoriété, d'une grande influence ou surfant sur des réalisations du passé.

Avez-vous une telle notoriété, M. Genest? Une influence qui nous aurait échappé? Avez-vous des réalisations à nous présenter?

Si tel est le cas, nous vous invitons à nous en faire part.

Nos lecteurs, et vos électeurs, gagneraient à en savoir plus sur votre travail. 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer