Un nouveau service apprécié

Le plus grand avantage d'un service de police... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le plus grand avantage d'un service de police municipal, c'est sa proximité avec la population, estime Serge Dion, qui se réjouit de l'arrivée de patrouilles à pied à Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Je viens de prendre connaissance d'un article de la journaliste Karine Blanchard, paru dans La Voix de l'Est du 27 juin dernier, qui a pour titre Patrouiller les rues de Granby à pied.

Le service de police de Granby vient une fois de plus de monter d'un échelon avec son département de la prévention en rehaussant le travail de proximité avec la population granbyenne.

Nous connaissons déjà les services suivants de la ville rayonnante : les patrouilleurs en auto, à moto, à pied durant des activités de grands rassemblements, à vélo en duo, tous ces services en complicité avec la population avec le service echecaucrime.com (1-800-711-1800), ce qui ajoute à notre sentiment de sécurité.

Mais voilà maintenant un nouveau service du département de la prévention formé de deux policiers chevronnés, Caroline Garand et Guy Rousseau, qui ont comme mission principale de se rapprocher encore plus des citoyennes et citoyens de Granby et, entre autres, de discuter des problématiques qu'ils vivent au quotidien. À ma connaissance, c'est une première dans les diverses MRC qui nous entourent.

Selon moi, le plus grand avantage d'un service de police municipal, c'est sa proximité avec la population. Soulignons, à titre d'exemple, l'implication des employés et policiers du service de police de Granby qui, depuis 14 années consécutives, mettent la main à la pâte lors de la journée-spaghetti au profit de la Fondation­ Ordina-Coeur. 

Un service local connaît beaucoup mieux la mentalité et les us et coutumes de sa population et comprend mieux les particularités des différents groupes qui forment­ la mosaïque urbaine.

Avec ce nouveau service de proximité, les deux agents d'expérience sauront sans aucun doute améliorer les relations humaines avec l'ensemble de la collectivité.

Dans les médias, on nous rapporte trop souvent des bavures ou erreurs de toutes sortes. C'est souvent dû principalement à de petits incidents jumelés à un manque de communication qui se transforment à un important conflit parce qu'on ne connaît pas suffisamment la clientèle.

Au service de police de Granby, le message (dont l'instigateur est l'agent Guy Rousseau) véhiculé quotidiennement dans nos rues peut se résumer à « Soyez prudent, soyez patient, soyez respectueux ». Je me permets d'ajouter « dans le but d'améliorer le tissu social avec un service de proximité » !

Serge Dion

Granby




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer