Fermons tout simplement les écoles !

Pourquoi consacrer autant de temps et d'argent et d'engagements professionnels... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Pourquoi consacrer autant de temps et d'argent et d'engagements professionnels dans le monde de l'éducation ? Pourquoi instruire et éduquer les jeunes et les conduire sur les chemins de la science et de la vérité si le monde des adultes refuse d'admettre simplement et naturellement les faits et les découvertes scientifiques appuyées par des milliers d'études et des milliers de rapports d'experts et préfère sans discernement les opinions et les impressions et les croyances de n'importe quel bouffon ?

Pourquoi investir dans un système public d'éducation qui permet de comprendre le sens de la vie, le dialogue, l'éthique, la solidarité, l'ouverture d'esprit et qui permet surtout et en toute urgence de développer le sens critique si les jeunes continuent d'être continuellement en contact avec un monde adulte qui accorde plus d'importance aux propos des charlatans et aux rumeurs véhiculées­ par les médias sociaux ? 

Comment se fait-il qu'en ce XXIe siècle, on retrouve un adulte sur deux incapable de lire et de comprendre un texte de 500 mots ? Comment se fait-il qu'on retrouve autant d'électeurs préférer les discours populistes basés sur des faussetés et la déformation des faits pour mépriser quotidiennement les engagements sociaux empreints d'une véritable solidarité sociale que l'on nomme « la conscience empathique » ? À quoi les institutions scolaires de la maternelle à l'université doivent-elles préparer les jeunes d'aujourd'hui ? Ne doivent-elles pas s'adresser d'abord et avant tout à leur conscience afin qu'ils s'attachent viscéralement et rationnellement à la compréhension de la véritable liberté et de la véritable démocratie ? Ces mêmes institutions ne doivent-elles pas redoubler d'effort pour contrer cette vague, que dis-je, ce tsunami aveugle et irrationnel qui donne tant d'appui à l'ignorance et au rejet volontaire de la vérité ? 

Comment peut-on expliquer que des millions d'électeurs vivant dans des pays civilisés et éduqués puissent voter pour des gens qui tiennent des discours dignes du Moyen Âge où régnaient l'obscurantisme et les superstitions ridicules et les peurs incontrôlables ? Pourquoi expliquer que l'on doive continuer les luttes sociales afin de réduire à néant le mépris des travailleurs, des femmes, des migrants et des personnes de genres différents ? Comment expliquer la place importante occupée par des théories qui s'opposent aux expertises médicales et aux avancées scientifiques en cosmologie et en climatologie, celles-ci étant appuyées par les milliers de membres de la communauté scientifique mondiale ? Ces savants, ces chercheurs, ces experts, ces médecins, ces climatologues, ces Einstein qui ont été formés par des professionnels de l'éducation de la maternelle à l'université arrivent avec des découvertes qui ont fait l'objet de milliers d'analyses et de tests et dont profitent sans le savoir des milliards d'humains. Tout cela semble beau, mais n'importe quel charlatan peut affirmer avec beaucoup d'assurance et un grand sourire aux lèvres que tout cela est faux et qu'arrive-t-il ? Et bien, naïvement et stupidement, on le croit. 

Conclusion : à quoi sert l'école ? À quoi sert le système d'éducation ? Fermons tout simplement les écoles et écoutons les Ti-Jos-Connaissant qui sans études et sans analyses et par une seule phrase ont le pouvoir de détruire l'âme humaine, c'est-à-dire, son attirance pour le bon, le beau et le vrai.

André Beauregard, Shefford




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer