Réponse à M. Jacques Dubois

Le code de la sécurité routière exige aux... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le code de la sécurité routière exige aux automobilistes, aux cyclistes, aux motocyclistes, aux planchistes ainsi qu'aux conducteurs de tri et quadriporteurs d'arrêter pour laisser passer les piétons lorsqu'il y a ces lignes hachurées sur la chaussée

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

J'ai lu votre lettre dans le journal La Voix de l'Est du samedi 7 janvier 2017 avec un très grand intérêt et je suis d'accord avec l'ensemble de vos propos, sauf quelques-uns. Je vous explique pourquoi.

Étant moi-même cycliste usager des pistes cyclables et multifonctionnelles tout en utilisant aussi une automobile par obligation, moi aussi j'ai trouvé une très grande amélioration de cette relation vélo-auto. Par contre, il y a encore beaucoup à faire.

Entre autres les arrêts obligatoires de parts et autres aux intersections où il y a des arrêts (STOP). Plusieurs cyclistes ne les respectent pas, ne faisant que ralentir et encore... Les fameuses traverses des rues Simonds Sud, Robinson Sud, Saint-Charles Sud sont des traverses pour piétons, pas pour les cyclistes, de là l'obligation pour ces derniers de descendre de leur vélo pour avoir la priorité de traverser. C'est ce que la signalisation exige.

Avant cette signalisation, c'était pire et moi-même j'ai évité à plusieurs reprises de me faire frapper et j'ai probablement été l'instigateur de cette signalisation par mes demandes fréquentes au conseil de la Ville de Granby, qui, depuis, a grandement amélioré cette cohabitation vélo-auto.

C'est une question d'éducation des gens qu'il faut aborder. Le code de la sécurité routière exige aux automobilistes, aux cyclistes, aux motocyclistes, aux planchistes ainsi qu'aux conducteurs de tri et quadriporteurs d'arrêter pour laisser passer les piétons lorsqu'il y a ces lignes hachurées sur la chaussée, car ce sont des véhicules que nous conduisons qu'ils soient à moteur (autos, motos, triporteurs, etc.) ou mécaniques (vélos, planches à roulettes, trottinettes, etc.).

Alors, pensez avant tout à faire vos arrêts obligatoires et aux traverses des pistes cyclables et multifonctionnelles en descendant de votre vélo tout comme je le fais, à moins qu'un automobiliste charitable vous laisse passer, mais méfiez-vous de celui qui vient en sens inverse.

Bonne année de vélo à tous.

Pierre Albert Morin

Citoyen de Granby fier artisan pour une ville où le civisme devra régner

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer