« Le Québec au coeur de nos valeurs »

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard... (Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard

Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le 12 et 13 novembre derniers se tenait à Laval le Conseil général du Parti libéral du Québec (PLQ). En plus des propositions devant être débattues par les délégué-es, ces derniers devaient porter une réflexion sur le thème proposé par l'équipe du PLQ.

Avec les images médiatiques provenant du conseil, nous pouvions voir en affichage le thème le Québec au coeur de nos valeurs. Apparaissaient aussi des mots comme « iniquités sociales, justice sociale, respect de la société civile, etc. », projetés par écran sur les murs de l'instance du PLQ. 

Il faut se rappeler que ces mots étaient mis de l'avant dans une instance du PLQ, alors que c'est ce même parti, dont le chef, Philippe Couillard et son gouvernement, nous ont plongés dans un programme d'austérité sans commune mesure depuis l'élection d'avril 2014. Avec ce Conseil général, le PLQ tente maintenant de nous convaincre que l'austérité est derrière nous. 

Faut-il rappeler que lors de la dernière campagne électorale, Philippe Couillard se plaisait à dire qu'il serait un gouvernement à l'écoute, près de la population ? 

Faut-il rappeler que dans son discours d'assermentation, Philippe Couillard indiquait être guidé par sept principes : intégrité, transparence, équité, respect, fierté, confiance, travail d'équipe ? 

Faut-il se rappeler les mesures destructrices mises en place par ce même gouvernement, dont les compressions budgétaires dans les réseaux de la santé et des services sociaux, de l'éducation, dans les services de garde éducatifs et dans plusieurs de nos protections sociales ? À cela s'ajoutent des réformes dans les mêmes secteurs qui n'ont pas fait l'objet de débat public et qui affaiblissent nos services publics. 

Un gouvernement au bilan atroce

Sur le plan de la justice sociale, le bulletin du gouvernement Couillard est loin d'avoir la note de passage. Ce sont les plus vulnérables, notamment les malades, les personnes âgées, les jeunes en difficulté, les assistés sociaux avec l'adoption du projet de loi 70 sur la réforme de l'aide sociale, qui écopent et n'ont pas fini d'écoper des mesures d'austérité et des « valeurs libérales ». 

Toutes ces réformes et ces mesures sont basées uniquement sur une vision idéologique qui se refuse à tenir compte des études d'impact et des données scientifiques. 

Après deux ans de politiques d'austérité, le gouvernement Couillard nous annonce maintenant qu'il passera les deux prochaines années à tenter de nous faire oublier l'austérité et à nous promettre que tout ira bien maintenant. 

Ce qui augmente le cynisme de la population envers la chose politique, c'est justement ce genre d'approche. Monsieur Couillard, au cours des deux dernières années, vous êtes passé à côté de vos sept principes énoncés lors de votre discours d'assermentation. Aujourd'hui, vous nous demandez de croire à nouveau en vous, en ce gouvernement, en votre parti. Merci ! 

Guy Laurion

Vice-président de la FSSS-CSN

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer