Et même si Dylan refusait son Nobel !

Bob Dylan.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Bob Dylan.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Jamais un Nobel de littérature n'aura fait tant parler de lui et suscité une déferlante médiatique telle, suite à l'annonce de l'attribution 2016 de cette distinction allant à l'auteur-compositeur Bob Dylan. Habituellement, l'annonce de ce Nobel passe presque inaperçue, du moins aux yeux du commun des mortels.

Bien sûr, les médias s'y attarderont. Certains journaux en feront leur une, tandis que d'autres y consacreront quelques lignes. Mais le lendemain de l'annonce, la nouvelle sera presque morte et enterrée point à la ligne. Mais pas cette fois!

Et selon la coutume, ce Nobel est décerné aux romanciers, aux poètes, aux dramaturges et parfois aux essayistes et philosophes. Mais jamais, au grand jamais, le fut-il à un auteur de chansons.

Sans revenir ici sur une certaine polémique entourant la décision des membres de l'académie du Nobel, force est de constater cependant que leur décision a provoqué une onde de choc et de surprise à l'échelle planétaire et causée son lot de frustration auprès d'auteurs de renom. Mais ladite décision aura été bien saluée dans son ensemble par la population et par plusieurs artistes et intellectuels réputés.

Et Bob Dylan, le principal intéressé, a préféré garder le silence. Du moins en date du 15 octobre il ne s'était pas encore manifesté à ce sujet. Et la question peut se poser: Dylan pourrait-il refuser son Nobel comme l'a fait déjà Jean-Paul Sartre?

Et même si le célèbre chanteur refusait son Nobel, l'impact de la décision des membres de l'académie du Nobel est tel et inattendu- voire révolutionnaire - de la part de cette institution, qu'elle aura amené un vent de renouveau. Plusieurs pensent que l'Académie a voulu se donner un coup de jeune en attribuant son Nobel de littérature à Bob Dylan. Qu'elle a voulu oser!

Une chose est certaine, en reconnaissant l'oeuvre écrite d'un musicien de notre époque, cette académie aura surtout contribué à mettre en lumière et à valoriser le travail d'un grand parolier.

En offrant le Nobel de littérature à Bob Dylan, ce sont tous les auteurs de chansons de notre monde qui s'en trouvent, par ricochet, honorés et reconnus par ce choix des académiciens dudit Nobel.

La chanson n'est donc pas un art mineur, quand ceux et celles qui la créent portent une attention particulière à la qualité et à la profondeur poétique du texte et en font une oeuvre littéraire de l'oralité.

Voilà sans doute l'héritage qui perdurera dans le temps suite à l'annonce de ce Nobel de littérature à Bob Dylan. Et ce, même si ce dernier refusait cette prestigieuse distinction.

 

Yvan Giguère,

Saguenay

Fondateur de la Journée de l'Hymne au printemps

 

N.B. La Journée de l'Hymne au printemps est un événement culturel qui a pour objet de rendre hommage à Félix Leclerc et à valoriser la chanson d'expression française, ses paroliers et parolières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer