Des chiens MIRA en soutien aux victimes d'agression sexuelle

Un petit chien Mira.... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Un petit chien Mira.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Vous avez été plusieurs à me faire vos commentaires au sujet de mon dernier texte publié dans La Voix de l'Est du 30 septembre dernier sous la rubrique «La voix des lecteurs», et qui avait pour titre: Une lettre à lire.

La lettre ouverte faisait référence aux commentaires de Madame Sophie Labrie du Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Granby. En effet, Madame Labrie nous informait que l'avocate d'un individu accusé de contact sexuel sur un enfant avait posé une question très déplacée à une fillette de 6 ans.

Voici la question choquante: «De quoi avait l'air le pénis de ton agresseur?». La jeune fille n'a pas pu répondre. Par un heureux hasard, on apprenait la semaine dernière que la Sûreté du Québec (SQ) fera l'acquisition de deux chiens «de soutien» de MIRA, sous la responsabilité de la Direction des enquêtes criminelles.

Essentiellement, on va se servir des chiens pour apporter un peu de réconfort aux enfants dans des dossiers d'agression sexuelle. À ma connaissance, c'est une première au Canada que des chiens MIRA soient utilisés en soutien aux jeunes victimes d'actes sexuels. Je suis persuadé que la compétence et le savoir-faire de MIRA vont mettre du baume sur les blessures des jeunes victimes.

On savait déjà que MIRA a une expertise enviable au Canada avec ses chiens-guides pour déficiences visuelles, ses chiens d'assistance pour personnes avec un handicap moteur et enfants avec un trouble d'autisme (TSA) et ses chiens de réadaptation. Voici maintenant que l'organisme compte sur des chiens «de soutien» pour réconforter les enfants dans des dossiers d'agression sexuelle.

Je suis porté à croire que MIRA nous réserve encore bien des secrets, pour venir améliorer encore la qualité de vie des personnes qui n'ont pas toujours eu la vie facile. Je suis à même de constater, que ce nouveau service de soutien de la Fondation MIRA, un organisme sans but lucratif fondé en 1981 par Monsieur Éric Saint-Pierre, va bonifier l'expression: «Le chien est le meilleur ami de l'homme» !

Au fil des années, le chien a toujours conservé ses lettres de noblesse, pour sa loyauté, son intelligence, son altruisme, son affection et sans oublier son regard bienveillant.

D'ailleurs, le poète français Victor Hugo (1802-1885) a dit ceci au sujet de cet «être vivant doué de sensibilité»: «Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu'il n'a pas d'âme».

Un gros merci à l'ensemble de la Fondation MIRA et à tous ses généreux donateurs qui aident à améliorer la qualité de vie des personnes en panne de confort physique et émotionnel! En passant, la prochaine activité de MIRA, la «marche qui a du chien» qui e veut un téléthon réinventé, aura lieu le 24 octobre sur les ondes de V.

 

Serge Dion

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer