Appel à la grève le 5 octobre

Le Front commun du taxi appelle tous les... (Archives La Presse)

Agrandir

Le Front commun du taxi appelle tous les chauffeurs et propriétaires de taxis et limousines du Québec à une grève ce mercredi 5 octobre. La participation à cette grève est volontaire.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le Front commun du taxi appelle tous les chauffeurs et propriétaires de taxis et limousines du Québec à une grève ce mercredi 5 octobre. Deux rassemblements se tiendront dans la région de Montréal.

Le Front commun exige une rencontre d'urgence avec le premier ministre Couillard et le ministre des Transports afin de trouver une issue à l'injustice scandaleuse qu'annonce l'arrêté ministériel de vendredi.

Celui-ci crée officiellement un régime à deux vitesses sans qu'aucune compensation ne soit offerte aux propriétaires de taxis et limousines. Le bureau du premier ministre n'a pris aucun contact avec le Front commun depuis sa demande initiale, mercredi dernier.

«Nous demandons un traitement équitable», déclarent les deux porte-paroles du Front commun du taxi, Benoit Jugand et Guy Chevrette. «Nous nous demandons pourquoi Philippe Couillard juge urgent de signer une entente à minuit moins une avec une compagnie illégale, mais moins urgent de rencontrer les représentants de 22 000 travailleurs qui se font voler leur gagne-pain depuis deux ans. Est-ce pour mieux les exproprier?»

«Il sabote un régime de permis dans lequel ont investi de bonne foi des dizaines de milliers de familles québécoises et qui a été instauré pour assurer des revenus décents à tous», lancent-ils.

Le Front commun du taxi rappelle que la participation des propriétaires et chauffeurs de taxis et limousines à cette grève est volontaire. Comme tout citoyen, les chauffeurs de taxi bénéficient du droit constitutionnel de manifester et de revendiquer leurs droits et intérêts.

Leur statut de travailleur autonome ou les menaces de sanctions d'intermédiaire en service qui décideraient de ne pas participer à cette grève ne leur retirent aucunement ce droit constitutionnel fondamental. Le transport adapté ne sera pas touché par ce moyen de pression.

 

Le Front commun des taxis

Le regroupement est formé d'organisations représentant ensemble la presque totalité des propriétaires de permis de taxis, de chauffeurs et autres intervenants de l'industrie du taxi au Québec

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer