Retour sur la piste multifonctionnelle

La saga de la rue Léger dure depuis... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La saga de la rue Léger dure depuis plusieurs mois.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Un plan global de mobilité active a été déposé dernièrement par la ville de Granby afin de permettre aux citoyens de prendre connaissance de ce que pourraient être les besoins futurs de déplacement dans le meilleur intérêt de la population, à court, moyen et long terme. Ce plan, comme mentionné plusieurs fois lors des deux séances d'information et de certaines périodes de questions pendant les réunions du conseil de ville, se veut un canevas de base qui sera évolutif dans le temps. Ce plan a été préparé par des professionnels sérieux et compétents afin de permettre aux élus de prendre les meilleures décisions possible pour le futur de la ville.

Ceci m'amène à la saga de la rue Léger qui dure depuis plusieurs mois. La majorité des résidents de la rue Léger s'opposent à la réalisation de la piste multifonctionnelle qui aura lieu lors de la réfection de la rue et de l'ajout d'aqueduc dans les prochains jours. Ces résidents, qui font aussi partie de la communauté/collectivité de Granby, réalisent qu'éventuellement leur rue sera connectée à la rue Simonds, selon le plan de mobilité active. En connaissant cette éventualité, ces résidents ne peuvent donc pas choisir les travaux qui font uniquement leur affaire.

Est-ce qu'un projet de piste multifonctionnelle pour l'ensemble de la communauté doit avoir préséance sur celui du rejet de cette même piste par la majorité des résidents de la rue Léger? Oui sûrement! Les élus d'une ville ne doivent pas gérer à la pièce, ce qui serait irresponsable et... ingérable. Est-ce que les élus auraient dû présenter et expliquer plus en détail et plus rapidement ce plan de mobilité active à l'ensemble de la population? Indéniablement! Soyez assuré toutefois qu'ils en ont pris bonne note. Est-ce qu'éventuellement la quiétude qui dure depuis un peu plus de 30 ans dans cette rue sera affectée par une circulation un peu plus importante de cyclistes, piétons et automobiles? Assurément! Le développement d'une ville amène parfois des désagréments. Est-ce que le choix de l'infrastructure retenue (bord de béton vs bollards) est excessif? Peut-être à court terme, mais lorsque la rue Léger sera connectée à la rue Simonds, peut-être que l'infrastructure choisie actuellement sera appropriée dû à un flot de circulation automobile plus important que celui actuellement.

N'en déplaise à plusieurs résidents de la rue Léger, la démocratie d'une ville ne se comptabilise pas uniquement par celle de résidents d'une seule rue. Plusieurs fois, j'ai entendu le commentaire suivant: «les élus ne nous écoutent pas». Moi, je pourrais dire que certains résidents de la rue Léger ne veulent pas entendre... Tout dépend du point de vue où l'on se situe. Pour en terminer avec l'argument de la pente à 7,1 degrés qui sera difficile à monter, eh bien, résidents de la rue Léger, faites confiance aux cyclistes qui sauront prendre la meilleure décision qui leur conviendra, à savoir monter la pente SUR le vélo ou À CÔTÉ du vélo. Ça fait plus de trente ans que la rue existe et depuis que le projet de la piste multifonctionnelle y est prévu, on n'a jamais autant entendu parler de cette pente qui semble être si problématique...

Monsieur le maire, messieurs et mesdames les élu(e)s du conseil de ville, continuez votre bon travail. Je préfère une ville dynamique, innovatrice avec une vision d'avenir à une ville qui fait du «surplace».

 

Richard Bilodeau

Résident et retraité

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer