Bel élan de solidarité à Saint-Pie!

Les pompiers et premiers répondants du Service des... (Fournie)

Agrandir

Les pompiers et premiers répondants du Service des incendies de Saint-Pie ont aussi parcouru sans relâche les rues, les terrains municipaux et privés (certains l'auront remarqué...), les berges de la rivière et même plusieurs bâtiments agricoles dans l'espoir de voir apparaitre Paul-Émile, notre père qui n'a sans doute aucune idée qu'il est recherché.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Mercredi le 3 août dernier, nous avons dû vivre ce que tous ceux qui côtoient une personne atteinte de l'Alzheimer craignent: la disparition de celui-ci.

En début de soirée, la résidence où loge notre père nous informe qu'il a disparu. Rapidement, les services d'urgence ont été dépêchés sur les lieux afin de le retrouver le plus tôt possible. Plusieurs équipes de la Sûreté du Québec se sont dispersées aux quatre coins de la ville, aux endroits où il aurait été possible pour lui de se rendre et ils ont même survolé la ville à bord d'un hélicoptère.

Les pompiers et premiers répondants du Service des incendies de Saint-Pie ont aussi parcouru sans relâche les rues, les terrains municipaux et privés (certains l'auront remarqué...), les berges de la rivière et même plusieurs bâtiments agricoles dans l'espoir de voir apparaitre Paul-Émile, notre père qui n'a sans doute aucune idée qu'il est recherché.

On peut s'attendre à ce que policiers et pompiers mettent leurs compétences au service de citoyens dans le besoin. Mais peut-on s'attendre à ce qu'autant de citoyens se soulèvent pour retrouver l'un des leurs, sans même le connaitre? Ce dont nous avons été témoins dans la nuit du 3 au 4 août dernier fait extrêmement chaud au coeur. Nous cherchions notre père dans les rues de la ville, le coeur plein d'espoir et armés de lampes de poche, aux côtés des services d'urgence quand nous avons remarqué des couples, des adolescents, des gens seuls, des gens en voiture, lampe de poche à la main: ils cherchaient l'homme disparu! À un certain moment, nous avons pu entendre un policier affirmer ceci: «trois voitures sur quatre que je rencontre en roulant dans Saint-Pie m'arrêtent pour me demander si on a retrouvé l'homme, je n'ai jamais vu ça!». Nous n'en revenons pas encore!

Nous écrivons cette lettre ouverte parce que nous tenons à remercier tous les citoyens de Saint-Pie, les premiers répondants, les pompiers et les policiers de la Sûreté du Québec qui ont participé de près ou de loin aux recherches de notre père. Nous sommes extrêmement fiers de vivre dans une communauté où les gens sont dévoués. Il a été retrouvé rapidement parce que vous étiez là, en très grand nombre.

Notre père a été retrouvé vers 4h20 le jeudi matin suite au signalement d'un citoyen. Sachez qu'il va très bien, il s'est tiré de sa mésaventure sans blessures. C'est avec le sourire aux lèvres que nous constatons qu'il ne garde aucun souvenir, bon ou mauvais, de son escapade. 

Avec toute notre reconnaissance,

Les trois fils de Paul-Émile: Dave, Vincent et Steve Cordeau ainsi que nos familles et nos proches, Saint-Pie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer