Félicitations à notre ministre de la Santé

Le ministre de la Sante et des Services... (Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Le ministre de la Sante et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Cher M. Barrette,

Nous sommes allés à la clinique d'urgence de l'Hôpital de Granby, le samedi matin 6 août à 4h am, pour une consultation pour mon épouse qui est assise chez elle depuis quatre ans avec de très sérieux problèmes de santé. Lors de notre arrivée à la clinique, voici ce que nous avons constaté:

a) il n'y avait aucune ambulance, car le garage pour les ambulances était vide.

b) il y avait quatre personnes qui attendaient dans la salle, donc mon épouse devenait la cinquième personne en attente. 

La personne au triage fut très gentille avec nous, mais elle a dit à mon épouse: «je vais vo us donner un papier pour aller à la clinique Robinson car le temps d'attente est de 12 heures.»

Quel non-sens!

Cher M. Barrette, cessez de dépenser des sommes faramineuses pour réorganiser vos nombreuses réorganisions et faites jouer au CLSC le rôle pour lequel il a été créé: soins de première ligne et désengorgement des urgences. Placez des super infirmières au CLSC, avec un médecin pour consultation urgente, et vous allez vider les urgences.

Je paie des taxes depuis 58 ans et voilà où nous en sommes rendus. Que l'on cesse de catégoriser les malades ou les gens à l'urgence par groupe d'âge, car même si on veut nous faire croire que nous sommes à l'âge d'or, je dirais plutôt que nous sommes à l'âge de pierre avec les soins de santé.

Malheureusement, Monsieur Barrette, vous ne connaîtrez sans doute jamais ce que c'est d'attendre pour vous faire soigner.

Nous avons vécu une période de deux ans ou nous pouvions consulter rapidement, mais cela nous coûtait 2500$ annuellement et 400$ de l'heure pour une consultation. Nous ne pouvons pas nous permettre de fonctionner ainsi à cause des coûts exorbitants quand vous devez consulter cinq ou six fois par année.

Jean Béland, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer