L'espérance de vie au centre-ville

Les gens du centre-ville sont devenus souvent des... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les gens du centre-ville sont devenus souvent des sans-voix devant l'indifférence affichée par le conseil à leur égard.

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Ghislain Allard a fait un excellent article dans L'Express sur l'espérance de vie moindre dans notre centre-ville avec un excellent résumé sur les raisons de cette inégalité.

À ses raisons énumérées comme le revenu, et les conditions de vie comprenant sans aucun doute la pollution de l'air causée par la circulation plus intense dans ces quartiers, il ne faut pas oublier d'ajouter la fumée des feux extérieurs que le maire Bonin a mentionnée lui-même en réponse à un citoyen pendant une période de questions durant une séance du conseil, citoyen qui se plaignait de la très forte condensation de fumée près du camping de Granby. Le maire lui a répondu (...) qu'après sa propre vérification, il y avait plus de fumée au centre-ville que dans les rues avoisinantes du fameux camping. Ça voyage beaucoup, la fumée.

Les gens du centre-ville sont devenus souvent des sans-voix devant l'indifférence affichée par le conseil à leur égard. Pourquoi arrêter les feux extérieurs si c'est les gens du centre-ville qui en souffrent le plus, car les terrains y sont tout petits, etc.?

Je sais très bien que même preuves à l'appui des dangers graves qu'apportent ces feux, ce conseil ne les arrêtera pas, car comme le dit le maire: «Cause toujours mon lapin, moi, je ferai ce que moi je veux. Ma décision même avec toutes les preuves du monde ne changera pas. Car je ne suis pas touché par ce que les citoyens pensent si je ne suis pas d'accord.» Même que le conseiller Robert Vincent ose dire que dans les preuves on dit «ça PEUT causer le cancer» et que ça PEUT n'est pas comme dire CAUSE le cancer». La cigarette aussi PEUT causer le cancer... Pouvez-vous y réfléchir, Monsieur Vincent?

Notre maire avait promis et crié sur tous les toits que le Plan vert devait être mis en force rapidement comme prévu... dont les feux aussi qui y sont inclus, mais une fois élu, seuls ses goûts ont prévalu. (...)

Je comprends que les Américains vont en grand nombre voter pour Trump puisque moi-même j'ai osé voter pour Pascal Bonin aux dernières élections.

Honte à moi.

 

Pauline Hamel

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer