À toi le fou d'Allah

Courrier des lecteurs.... (123RF)

Agrandir

Courrier des lecteurs.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Je m'adresse à toi aujourd'hui, en tant que converti musulman vivant harmonieusement sa religion en Occident, car tu fais plus de mal à la communauté que tu prétends protéger qu'aux mécréants que tu penses combattre.

Tu n'as rien compris à la religion de Mahomet, car souvent une vérification de tes antécédents démontre que tu étais un trafiquant de drogue, un proxénète ou simplement un malade mental, et pour crier ta foi, tu mènes des raids meurtriers au nom d'une religion que tu ne comprends guère. Je m'adresse à toi, car tu as détruit un modèle de paix que nous, musulmans, vivions en Occident, même si tout n'a jamais été facile. Oui, nous avions des difficultés à nous intégrer, car nos us et coutumes diffèrent de la société d'accueil. Mais nous avons collaboré, et avons trouvé un terrain d'entente dans lequel tout le monde trouvait son compte.

Comme tous les citoyens, nous avons le droit de culte, de nous rassembler ou assembler en organisation, de manifester, de s'exprimer sur ce qui nous plaît ou déplaît, tout ça dans le respect dans notre dignité et notre foi. Peut-on prétendre de même dans les pays dits musulmans? Tu sais bien que la réponse est non.

Mais voilà que tu viens jalouser cette harmonie, cette paix, cette joie du vivre ensemble, au nom d'un dieu que tu ne connais pas, ou que tu ne veux pas connaître. On t'a bourré le crâne de sottises, tu t'es bourré le corps d'explosifs.

À cause de toi, les amalgames seront légion. Les musulmans auront encore plus de difficultés à se réaliser dans leur société d'accueil: ils seront suspectés, ils devront s'expliquer et montrer patte blanche. Ils se recroquevilleront sur eux même à cause des torts dont on les accusera faussement, les autres se méfieront et les éviteront à coup sûr; à cause de gestes que tu fais sans réfléchir aux conséquences, un mur se dressera entre des communautés qui vivaient jusque-là dans un équilibre relatif.

Oui, il y a des choses qui doivent changer, mais la violence n'est en aucun cas la solution. Oui, l'Iraq, la Syrie, l'Afghanistan, la Libye et d'autres ont été agressés. Oui les Palestiniens vivent dans une prison à ciel ouvert. Oui l'Occident finance et soutient des tyrannies dans les pays musulmans qui répandent sang et souffrance. Oui il y a du racisme à l'embauche, des contrôles policiers au faciès, des injustices quotidiennes lorsque tu t'appelles Mohamed ou Fatima, mais la violence est l'arme des faibles. Tu veux changer les choses, prends un bulletin de vote et met le dans l'urne. Demande à tes parents, tes frères et soeurs de faire de même. Demande à tes voisins, tes amis du quartier, tes potes de la cour d'école de faire de même, et tu verras, tu changeras les choses. Cela s'appelle la démocratie, le devoir citoyen, l'égalité de tous vis-à-vis de la loi. Tu ne pourras pas faire cela dans le pays de tes origines, mais bien en Occident.

Oui la France, l'Angleterre ou le Canada, ont plus de valeurs «islamiques» que n'importe quel pays musulman dans le monde. Ils combattent la corruption et l'injustice, protègent le pauvre et le malade, éduquent l'homme et la femme, nourrissent l'orphelin et les sans-abris, soignent le riche et le nécessiteux: n'est-ce pas là les valeurs de ta religion? L'Occident que tu combats fait plus pour les musulmans que n'importe État soi-disant islamique à l'Est ou à l'Ouest, sois en conscient.

En définitif, à toi le fou d'Allah, laisse-nous vivre tranquille, laisse-nous vivre en paix, laisse-nous vivre....

 

François Gagnon-Tremblay

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer