Une soirée très difficile, mais rassurante...

Un peuplier centenaire s'est effondré sur un chapiteau... (Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Un peuplier centenaire s'est effondré sur un chapiteau lors d'une soirée dansante au parc Miner faisant plus d'une dizaine de blessés.

Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Vendredi soir dernier devait être une petite soirée familiale tranquille. Nous venions de prendre le petit dernier au soccer quand la pagette de mon pompier de conjoint s'est mise à hurler (vous comprendrez que ça sonne fort cette petite machine-là) qu'il se passait un événement majeur au Parc Miner.

Pas deux secondes plus tard nous étions déjà en direction. Mis à part les curieux qui bloquaient la route, le personnel policier s'affairait déjà à sécuriser le périmètre. Dès notre arrivée ce fut le choc (pour mon fils et moi, le pompier était très calme lui...). Les gens courraient, criaient, pleuraient... ce n'était pas beau à voir d'un premier coup d'oeil (ni du deuxième).

Un petit garçon criait: «papa... papa... papa...» Mon coeur de mère s'est tout de suite tourné vers lui. Le fameux papa prêtait secours lui-même aux victimes. Après avoir lancé au papa en question que je prenais en charge son fils, que j'ai mis le mien et le sien dans la voiture en sécurité je me suis dirigée vers le parc. (Chapeau à mon grand de 12 ans qui a bien pris soin du petit bout de choux en le calmant et en s'occupant de lui durant près de deux heures.)

Au parc, des policiers tentaient de faire reculer la foule et de s'assurer de la sécurité de tout un chacun. Des uniformes il y en avait partout! J'ai vu des pompiers enlever leurs vestes, couvrir les blessés. Des gens tenir des parapluies afin de protéger les malheureux ne pouvant se mettre à l'abri, d'autre vider leur voiture des couvertures qui s'y trouvaient. J'ai vu des ambulanciers débordés, mais combien efficaces et rapides prendre en charge les blessés et les gens en état de choc un à un.

Sérieusement, le cauchemar aurait été tellement plus effrayant sans leur professionnalisme. Un des ambulanciers, qui portait une veste blanche, (désolée de ne pas connaître votre nom cher monsieur!) a géré les lieux de mains de maître. On le voyait partout, il donnait des consignes précises et simples à respecter, pour ceux qui comme moi, tentaient leur possible pour se rendre utiles sans nuire à personne. Sincèrement je le qualifierais de vrai héro. Je l'entends déjà dire: «Je faisais mon job c'est tout!». Bien, sachez que vous êtes exceptionnellement rassurant sur un lieu d'accident important comme celui-ci!

Vous direz sûrement en me lisant: «c'est sûr, elle est la conjointe d'un pompier elle va dire des bons mots pour eux aussi...». C'est certain, mais ce n'est pas la conjointe qui parle, mais bien la citoyenne! J'ai été épatée de voir ces hommes travailler ensemble sous les ordres de leur chef oui, mais aussi en écoutant les ordres et conseils des ambulanciers qui devaient réagir rapidement et professionnellement. Les représentants de la sécurité publique ont tous exécuté un travail exemplaire. Chacun a pris son rôle au sérieux et a fait de son mieux pour aider les autres corps de métiers.

Policiers, policières, ambulanciers, ambulancières, pompiers, (il n'y avait pas de pompière ce jour-là) membres de l'Unité de sauvetage, journalistes des médias locaux, gens des loisirs, élus (es) et employés (es) municipaux (même le petit monsieur qui sillonne la rue Principale pour donner les «tickets de stationnement» était là aussi pour aider!) bons samaritains et bonnes samaritaines... Ce soir-là, grâce à vous tous, j'ai compris pourquoi j'aime ma ville! Pourquoi je suis si bien ici? Je me sens en sécurité! Merci!

P.S. Je souhaite de tout coeur que les gens blessés puissent recouvrer la santé rapidement.

Amélie Dubois

Maman, conjointe d'un pompier et fière citoyenne de Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer