La bonne voie

Le maire de Granby, Pascal Bonin.... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Granby, Pascal Bonin.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

M. le maire Pascal Bonin,

C'est triste de lire certains propos que vous tenez tels que «Je n'ai pas l'intention de rebrousser mon chemin.» On se rapproche de plus en plus du manque d'écoute de votre prédécesseur. Avec des propos tels que «Vous n'êtes pas de votre époque, madame», vous vous rapprochez de sa condescendance et de son arrogance aussi.

Mais pire encore, lorsqu'on voit des voisins (Mme Dittman etM. Rainville) se monter l'un contre l'autre, c'est la population qui se divise et c'est extrêmement contre-productif si on veut créer une ville où il fait bon vivre. Diviser la population en deux groupes qui se bat l'un contre l'autre a été le pire legs de votre prédécesseur et ceci est le signal d'alarme qui devrait vous indiquer que vous êtes engagé dans la mauvaise voie.

Rappelez-vous lorsqu'on s'était rencontrés avant les élections. Vous m'aviez dit «Je connais la game», en parlant des élections. Je vous avais averti sur le fait que si vous gagniez les élections à la façon de votre prédécesseur, il serait difficile de ne pas gérer de la même façon que lui après coup. Plus vous avancez, plus vous allez du côté obscur.

Le problème à solutionner est beaucoup plus profond qu'une simple histoire de piste cyclable. Soyez respectueux, transparent et ayez confiance en vos citoyens pour transformer Granby en la ville qu'ils méritent. S'imposer en sauveur-qui-a-réponse-à-tout a été l'erreur de votre prédécesseur, ne la répétez pas.

Sincèrement,

Denny O'Breham, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer