Délai d'attente à l'urgence de Granby: une piste de solution

L'urgence de l'hôpital de Granby... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'urgence de l'hôpital de Granby

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Dans l'édition de La Voix de l'Est du samedi 21 mai dernier, Mme Lyne Cardinal, directrice des services généraux, et Dr Michel Camirand, directeur adjoint du CIUSSS de l'Estrie, affirment que le temps d'attente à l'urgence de Granby, pour les patients non prioritaires, est en moyenne de 5,25 heures. Je peux vous affirmer cependant que, toutes les fois où j'ai dû moi-même me rendre à l'urgence, le temps d'attente a été plus long que cela, sans être toutefois de 21 heures.

Ce qui est certain, c'est que l'urgence à Granby est constamment bondée, et que le délai d'attente y soit le pire de la région, le billet de Mme Cardinal et du Dr Camirand ne le conteste pas.

Avec justesse, ces derniers affirment que pour améliorer la situation, il nous faut comprendre les raisons de ce délai excessif, et j'ajoute, les raisons qui font que l'urgence est constamment bondée, en particulier d'usagers qui ne présentent pas de problématiques prioritaires.

Dans le même billet, Mme Cardinal et Dr Camirand nous informent d'une part que la population de la Haute-Yamaska s'est accrue de 15%. D'autre part, malgré le fait que plus de 2000 personnes sans médecin de famille aient été prises en charge depuis l'an dernier, nous avons toujours 20% de la population sans médecin de famille. C'est donc dire qu'une personne sur cinq à Granby n'a pas de médecin de famille. Une personne sur cinq à Granby, cela représente des milliers de personnes. Et ce chiffre va en s'accroissant, puisque la population s'accroît plus rapidement ici qu'ailleurs en Estrie.

Je fais partie de ces milliers de personnes. Et qui plus est, cela fait trois ans et demi maintenant que je suis inscrite sur la liste d'attente pour médecin de famille au CLSC de Granby, et toujours rien. Le problème majeur pour moi et ces milliers de personnes, c'est que dans la ville de Granby, il n'y a pas un seul autre endroit que l'urgence de l'hôpital pour consulter un médecin, peu importe la problématique de santé. À Granby, il n'y a pas de clinique avec ou sans rendez-vous qui accueille des patients «orphelins». C'est alors assez évident que ces milliers de personnes se retrouvent un jour ou l'autre à l'urgence de l'hôpital. Et ce, malgré le fait qu'on sait avant de s'y rendre que le délai d'attente sera de plusieurs heures. Mais existe-t-il une autre option pour ces personnes? Voilà pour moi une raison suffisante qui explique l'engorgement de l'urgence de notre hôpital.

Il me semble qu'il y aurait une solution simple et peu coûteuse à cette situation. Il suffirait que chaque clinique médicale de Granby accepte de consacrer une journée par semaine, à tour de rôle, pour recevoir des patients sans médecin de famille. De sorte qu'il y aurait chaque jour, au moins un endroit autre que l'urgence, où nous, les patients «orphelins», nous pourrions avoir accès à une consultation médicale. Cette solution offre aussi l'avantage qu'elle ne nécessite aucunement une décision du ministre de la Santé: les médecins de Granby peuvent eux-mêmes décider de la mettre en oeuvre. Alors... nous comptons sur vous mesdames et messieurs les médecins!

 

Marthe Lapierre

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer