Ma proposition au ROC

Je suis souverainiste et je dis aux Canadiens: mettez la déclaration qui suit... (123RF.com)

Agrandir

123RF.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Je suis souverainiste et je dis aux Canadiens: mettez la déclaration qui suit au coeur de votre Constitution de 1982 et être québécois deviendra, alors, une façon digne d'être canadien et oui, nous la signerons avec fierté.

DÉCLARATION D'IDENTITÉ DU PEUPLE QUÉBÉCOIS

«Depuis plus de 400 ans, à force d'espérance et de persévérance, le Québec s'est imposé au monde, non seulement comme une terre de paix et d'accueil, mais aussi de créativité et de productivité.

Dans nos coeurs et nos vies, depuis très longtemps, c'est la terre et la langue française qui nous lient tous et toutes, et nous lieront toujours... nous, gens du pays, de façon distincte sur ce continent de verdure et, encore un peu, de glace.

Et par-dessus tout, c'est la liberté qui nourrit nos actions, la fidélité, nos souvenirs, et le partage, notre avenir.

 Incidemment, par la présente déclaration, un nouveau partage est voulu avec le peuple du Canada.

Ce triple trésor de valeurs communes auquel s'ajoute la richesse de nos valeurs fondamentales, en particulier, l'égalité de l'homme et de la femme, la laïcité à notre manière... et la neutralité de l'État, nous obligent comme peuple d'une rare humanité, tellement plein d'humour et, qui aime bien manger..., à défendre et à accroître, autant que nécessaire, les pouvoirs qui protègent et favorisent notre singularité au Canada et en Amérique du Nord, c'est-à-dire, ceux d'une nation souveraine.

Prenant à témoin la Constitution canadienne, par la présente déclaration, premiers (Amérindiens), anciens (francophones et anglophones) et plus récents habitants, nous nous unissons à nouveau, aujourd'hui et pour demain, afin de développer et faire fructifier cet héritage.

Ainsi, peuple du Québec, par la présente déclaration d'identité, nous nous voulons fédérateurs et aussi reconnaissants envers le Canada de consentir pour nous, avec les outils financiers appropriés, des pouvoirs souverains additionnels et exclusifs, en matière de langue, de culture et d'immigration.»

Bien sûr, une telle demande sera jugée sérieuse à condition d'être faite officiellement par l'Assemblée nationale. J'interpelle donc à ce sujet Philippe Couillard, sinon, ne pourrait-elle pas être faite par le Parti québécois lui-même, s'il prend le pouvoir en 2018, un pouvoir enfin redevenu national plutôt que misérablement provincial comme c'est le cas actuellement? 

Denis Forcier, Shefford

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer