Comment reconnaître un bon projet communautaire ?

Réjean Genest, Lionel Maltere et Alain Labonté sont... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Réjean Genest, Lionel Maltere et Alain Labonté sont derrière le projet de jardin communautaire sur la propriété du Centre Jean-Paul-Regimbal et des Trinitaires, à Granby.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Une bonne nouvelle: cet été, la population granbyenne aura accès aux jardins du Centre Jean-Paul-Regimbal, un projet privé démontrant le dévouement et la passion des gens d'ici. Pas moins d'une centaine de lots de 6 m X 6 m seront offerts au coût de 20$ chacun pour permettre à ceux qui le désirent de jardiner fruits et légumes.

L'article de La Voix de l'Est du 6 mai 2016, intitulé Un immense jardin communautaire verra le jour, rapporte que «les jardins du Centre Jean-Paul-Regimbal se veulent rassembleurs, car plusieurs entreprises, organismes et citoyens se sont déjà engagés à fournir du matériel pour la réalisation du projet ou encore à parrainer des lots de jardinage.» De plus, «les 20 $ demandés aux jardiniers permettront entre autres aux responsables du projet d'acheter des outils, du trèfle [pour recouvrir les allées du jardin] et le matériel nécessaire pour permettre à ce coin de terre de prendre vie.»

Une centaine de lots à 20$, ça fait 2000$.

Une centaine de jardins de 6 m X 6 m, ça fait un territoire environ 10 fois plus grand que celui couvert par les 6 jardins collectifs de la ville de Granby.

Un peu plus tôt cette année, la Ferme Héritage Miner a reçu 20 460$ pour s'occuper des jardins collectifs de la Ville de Granby.

En fait, la Ferme Héritage Miner pourrait réserver une dizaine de jardins du Centre Jean-Paul-Regimbal (soit une somme de 200$) pour obtenir un terrain équivalent aux six jardins collectifs de la Ville, incluant l'accès aux outils. Que pourrait-elle bien faire avec les 20 260$ restants?

Y aura-t-il encore quelqu'un pour clamer que la Ville de Granby fait un bon investissement avec ses jardins collectifs? Cessons de dilapider les fonds publics dans des organismes qui sont incapables de justifier leurs dépenses.

Le projet des jardins du Centre Jean-Paul-Regimbal démontre que les gens qui veulent bien s'impliquer savent s'organiser, et ce, sans l'aide des gouvernements.

Pourtant, la Ferme Héritage Miner se voulait être un jardin communautaire aussi au départ. Les subventions insensées qu'elle a reçues l'ont transformée en plusieurs commerces impliqués dans la vente au détail, les camps de jour et la gestion de salles de réception, tous incapables de s'autofinancer. Si seulement la Ville de Granby leur avait dit non dès le départ, peut-être que cet organisme aurait accompli quelque chose de valable pour la communauté.

Félicitations aux gens derrière les jardins du Centre Jean-Paul-Regimbal.

 

Denny O'Breham

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer