Un appui important en matière de solidarité alimentaire

L'auteur, Nicolas Luppens du Groupe actions solutions pauvreté... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'auteur, Nicolas Luppens du Groupe actions solutions pauvreté

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

En ce début de printemps, le Comité sécurité alimentaire rattaché au Groupe actions solutions pauvreté (GASP) désire souligner l'appui de la ville de Granby aux jardins collectifs démarrés il y a deux ans dans le cadre du Plan d'action régional pour la solidarité et l'inclusion sociale (PARSIS). Les différents partenaires liés à ce projet de solidarité alimentaire ont reconnu la Ferme héritage Miner comme organisme ayant l'expertise pour consolider avec succès les développements réalisés récemment.

Depuis deux ans, de grandes avancées ont été réalisées avec le déploiement de six jardins collectifs sur le territoire. Ainsi, 200 personnes ont été rejointes par les nouveaux espaces cultivables. Plus de 200 personnes à faible revenu ont pu bénéficier des récoltes, soit un total de plus de 2200 livres de fruits et de légumes, et des bienfaits liés au jardinage tout en développant de nouvelles compétences, un savoir-faire et un sentiment de fierté palpable chez les jardiniers.

Le travail de collaboration avec de nombreux nouveaux partenaires politiques, scolaires, communautaires, institutionnels et les citoyens a permis à différents organismes d'acquérir une expertise en jardinage. Ils ont maintenant en leur possession des outils de gestion leur permettant d'assurer le suivi des projets mis sur pied.

Dans la foulée de cet essor, un jardin collectif universel pour personnes à mobilité réduite et non-voyantes a été aménagé par la ville de Granby au Centre communautaire St-Benoît et le mouvement Incroyables Comestibles a été lancé par une citoyenne. Parallèlement à cela, des objectifs en matière d'agriculture urbaine ont été intégrés au Plan Vert de la ville de Granby, garantissant un développement ultérieur dans la planification municipale.

Le jardinage urbain étant une intervention reconnue en matière de saines habitudes de vie, de sécurité alimentaire et d'inclusion sociale, plusieurs prix et reconnaissances ont été décernés à la Ville de Granby pour ses récents exploits, notamment le Prix défi santé 5-30 CAPSANA, la Distinction 5 Fleurs en argent et la Mention spéciale, tous deux mis en lumière par Collectivités en fleur.

Le jardinage collectif vise à favoriser la prise en charge des jardiniers qui deviendront, à moyen ou long terme, les porteurs de leur propre jardin. Par exemple, le jardin du Partage Notre-Dame, qui évolue déjà depuis plusieurs années d'activités, compte maintenant sur un groupe de jardiniers qui a organisé des activités d'autofinancement en prévision d'achats de plants et de semences pour cet été. L'intervention de la ville doit donc être comprise dans cette volonté de développer une plus grande inclusion sociale et une meilleure prise en charge des individus face à la sécurité alimentaire et donc de favoriser une plus grande autonomie.

Nous tenons, au nom des jardiniers, des différents partenaires et de toutes les personnes qui soutiennent ce type d'initiative, à remercier la ville de Granby pour son appui depuis le début de ce projet qui a une incidence positive sur la manière de vivre ensemble et qui offre une solution face aux défis sociaux, économiques et environnementaux à venir.

 

Nicolas Luppens, coordonnateur du Groupe actions solutions pauvreté (GASP)

Au nom du Comité sécurité alimentaire de la Haute-Yamaska

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer