L'équilibre... quel équilibre?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Témoignage d'un homme possédant une entreprise touristique à Sutton depuis 17 ans.

Nous avons eu l'occasion d'entendre et de lire quelques récents témoignages sur la vision qu'ont certaines personnes sur le développement harmonieux de la municipalité de Sutton, ville phare des Cantons-de-l'Est. J'aimerais y apporter un apport en partageant ma vision de son développement économique.

Lors de son entrée au pouvoir, le présent conseil municipal de Sutton en a profité pour couper dans 2 secteurs clés du développement économique de Sutton: le tourisme et la culture, deux secteurs névralgiques de son rayonnement et de son développement.

À ce sujet, il existe un organisme sans but lucratif que l'on nomme la Corporation de développement économique de Sutton (CDES), organisme soi-disant indépendant qui s'occupe principalement du Bureau d'information touristique et de l'organisation de quelques activités annuelles. Même si la taxe d'affaires augmente, le montant consenti à la CDES est amputé année après année, ce qui en fait maintenant une coquille vide.

Que se passe-t-il donc? Y a-t-il réellement une vision du développement économique de Sutton via ce conseil municipal? Quel est le rôle du maire dans tout ceci? Quel est le rôle de certains des conseillers les plus influents? Est-ce que certains promoteurs ont une influence trop grande vs le conseil municipal? Est-ce que le monde des courtiers et agents d'immeuble, dont est issu le maire, a une influence démesurée?

Force est de constater que ce conseil municipal a besoin d'une vision concernant son développement économique (touristique et culturel) et je ne l'ai pas encore vu ni même senti; cela doit se traduire endollars injectés, ce qui est l'unique façon d'évaluer son engouement à les soutenir. On peut créer autant de comités bidon qui n'ont, selon moi, pour but que de retarder tout investissement.

Nous terminons un hiver plus que médiocre au point de vue des affaires. Si aucun investissement tangible et significatif n'est fait autant dans ses infrastructures d'accueil que dans sa promotion et sa publicité, Sutton ne sera plus que l'ombre d'elle-même dans quelques années.

À ce jour, aucun lien intelligent et accessible n'unit le village et la montagne de Sutton, autant pour les résidants que pour les touristes (un incontournable). Pourquoi ne pas faire arriver directement le sentier pédestre «village-montagne» jusqu'à la rue Principale et créer des accès bien balisés? Nous assistons présentement à un projet que je qualifie de bâclé et en plus, l'organisme qui s'en occupe vient de se faire retrancher une bonne partie de sa subvention accordée par la Ville.

Pourquoi ne pas entreprendre les démarches auprès des autorités concernées (gouvernement du Québec) afin d'avoir une bande cyclable et piétonnière le long de la rue Maple pour que les résidants et les touristes puissent y circuler en toute sécurité?

Pourquoi ne pas investir l'argent récolté par la taxe d'affaires dans le développement touristique et culturel?

Pourquoi ne pas faire une place de choix au tourisme et à la culture dans ce nouvel hôtel de ville?

Monsieur le maire, je vous demande d'écouter ce que vos citoyens et vos citoyennes ont à dire et d'y trouver l'équilibre tant au niveau économique que social. C'est pour ceci que l'on vous a élu.

 

Pierre Thérien, propriétaire Le Montagnard, hôtel, condos&chalets

Sutton

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer