Des feux qui dérangent

L'été dernier, nous avons dû subir l'odeur des... (Archives La Presse)

Agrandir

L'été dernier, nous avons dû subir l'odeur des feux extérieurs chaque soir ou presque.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Dimanche de Pâques, belle journée et un peu de chaleur qui nous fait sortir dehors pour pouvoir profiter du soleil et du beau ciel bleu. Soudain, une odeur de foyer extérieur et de la grosse boucane blanche traversent la haie de cèdres.

On fait remarquer aux voisins que nous sommes incommodés. Tout cela nous fait penser que l'été dernier, nous avons dû subir l'odeur des feux extérieurs chaque soir ou presque.

Quand on pense que l'Association pulmonaire du Québec a félicité la Ville de Granby qui, dans son effort d'éliminer l'herbe à poux qui nuit aux citoyens, tant aux jeunes qu'aux plus âgés, aux prises avec des problèmes respiratoires, ne prend pas en compte l'effet de la fumée dans l'air que nous respirons. Tout un contraste de laisser les feux de foyer extérieurs nuire à une partie de la population.

La balle est dans votre camp, MM. le maire et les conseillers. P.S. L'été n'est pas encore commencé !!!

 

Jacques Lacroix, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer