Lettre ouverte aux 24 irréductibles Suttonais

Le centre-ville de Sutton.... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le centre-ville de Sutton.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Chers irréductibles Suttonais,

Je me présente, Alexandre Hamel-Lesieur, je suis né à Sutton et c'est ici que j'ai décidé de m'installer, afin d'y fonder ma famille.

J'ai le sang vert comme Sutton! J'y ai appris à skier et c'est ici qu'est né mon profond amour pour la nature et le sport. J'ai eu mon premier emploi ici, en aidant un fermier à faire les foins l'été. J'ai travaillé dans un restaurant du village, ensuite comme manoeuvre pour un entrepreneur général. J'ai fait mes études et travaillé à Sherbrooke ainsi qu'à Montréal. Il était clair pour moi que Sutton était l'endroit idéal où élever ma famille, maintenant composée de trois petites filles de 3 ans, 2 ans et 1 mois.

Je suis grandement préoccupé, pour ne pas dire apeuré, que mes filles n'aient pas la chance que j'ai eue de grandir dans le village tel que je l'ai connu. J'ai l'impression que Sutton se fait voler son essence, le nombre de familles diminue, et ce, lentement et sournoisement. Ma plus grande crainte est que, d'ici 20 ans, on peine à garder notre école ouverte. Ce n'est pas d'hier que cette érosion des familles est commencée et voilà que maintenant un petit groupe de citoyens s'oppose à toute action proposée par la ville qui permettrait d'améliorer la situation.

Dans son plan stratégique 2008-2014, la MRC de Brome-Missisquoi sonnait l'alarme et positionnait l'attrait de jeunes familles comme sa première priorité, je cite: «Le constat est frappant: la population de Brome-Missisquoi vieillie très rapidement comparativement au reste du Québec et la relève se fait de plus en plus rare.». Une des solutions clés, «Diversifier le stock immobilier en augmentant le nombre d'habitations abordables». Contrairement à Sutton, certaines municipalités de la MRC ont compris le message. Cowansville et Bromont ont pris en charge la situation et sont maintenant deux municipalités où les familles se portent bien.

Pendant ce temps, à Sutton, nous sommes encore dans l'évaluation. Ce problème est connu depuis longtemps, il en était déjà question dans le plan d'urbanisme adopté en 2009, «on constatait de plus faibles proportions des groupes d'âge représentant les enfants, les jeunes adultes et les adultes à Sutton comparativement à la MRC, mais surtout à la province de Québec». Dans sa «Politique familles - ainés» adoptée en 2012, le constat est inquiétant et criant! La population totale de Sutton a augmenté de 7,97 % entre 2001 et 2011, pendant que le nombre d'élèves fréquentant l'École de Sutton a diminué de 19 % entre 2007 et 2013. L'érosion est drastique. Une pente dangereusement glissante.

Nous nous retrouvons donc en 2015, après 4 ans d'inaction par l'ancien conseil, avec un nouveau conseil qui propose des changements afin de stopper l'hémorragie. Les stratégies sont novatrices et réalistes; permettre l'aménagement d'ateliers sur un terrain résidentiel, la construction d'un bâtiment secondaire habitable permettant d'avoir un revenu de location, la simplification des règlements d'urbanisme afin de faciliter et d'accélérer le traitement des demandes et surtout une diminution de la superficie minimale des terrains dans certaines zones afin de rendre l'achat des terrains plus accessible. Rappelons que seulement 20 % des familles demeurent dans le secteur village, comme quoi la campagne attire les familles.

De plus, plusieurs améliorations sont apportées au parc municipal: un nouvel éclairage au terrain de balle, une patinoire 4 saisons, un terrain de tennis, l'amélioration et le nivelage du terrain de soccer, un parc pour les planches à roulettes. Une bouffée d'air frais pour les familles de Sutton.

À l'annonce de tous ces changements, j'étais empli d'enthousiasme et je me suis dit: «Enfin, le vent vient de tourner!»

Mais tel ne fut pas le cas, vous, 24 irréductibles Suttonais, aviez d'autres plans pour Sutton.

Levée de bouclier, pétitions, fondement d'un regroupement, poursuite par-dessus poursuite. Vous attaquez ces changements dont Sutton a grandement besoin en proclamant la sauvegarde de l'environnement. Je ne peux m'empêcher de questionner votre sincérité et le réel fondement de votre démarche. À Sutton, depuis toujours, nous sommes conscients de l'importance de la conservation de nos paysages, 73 % de la superficie de Sutton présente des contraintes empêchant la construction dans les zones de conservation, les zones agricoles et les milieux humides. En quoi, alors, les modifications au plan d'urbanisme mettent-elles en péril avec un grand «P» l'environnement sur le territoire de Sutton?

Ce couvert environnemental n'est-il pas un raccourci intellectuel et un subtil camouflage pour une opposition fondée sur le «pas dans ma cour»?

Vous êtes vindicatifs et rigides dans vos revendications. Votre volonté de vaincre vous amène à contester le droit fondamental d'un gouvernement légitimement élu, à prendre des décisions pour le bien collectif. Vous semblez posséder des ressources importantes, bien plus de moyens que ce qui est à la portée d'un simple citoyen. Votre véhémence et votre acharnement a même pour effet d'intimider les citoyens qui ont peur des représailles possibles de s'opposer à votre vision dogmatique de Sutton.

J'imagine que votre réelle motivation est de mettre tout en oeuvre pour ne pas avoir de voisin et que la vue du haut de vos résidences ne soit pas gâchée. Le soleil se couche, le ciel est magnifique, quelle belle vue du haut de votre promontoire...une vue sur un village qui se meurt.

D'un père de famille qui a Sutton dans le sang et qui espère, avec la plus grande humilité, susciter un peu de lucidité en vous, avant que les familles ne deviennent une espèce en voie d'extinction dans le Sutton où j'ai grandi.

 

Alexandre Hamel-Lesieur

Sutton

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer