Austérité et liberté

Une marche contre les mesures d'austérité libérales tenue... (Archives La Presse)

Agrandir

Une marche contre les mesures d'austérité libérales tenue à Montréal à la fin novembre.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Depuis que le monde est monde, que les sociétés humaines existent, il y a toujours eu un rapport de force entre les différentes composantes qui forment ce qu'on appelle une nation. Un rapport qui malgré toutes les idées développées par la philosophie politique, a réduit la liberté et restreint le champ d'action dans lequel l'individu évolue.

Certains pourraient sans doute affirmer que les démocraties se comportent d'une façon homogène et civilisée. Cependant, les événements révèlent qu'il y a toujours eu un rapport de force, une confrontation politique générale entre les groupes qui imposent les règles et les autres qui les subissent. On est même allé plus loin pour arriver à ce qu'on appelle aujourd'hui la fabrication du consentement.

En effet, aussitôt arrivé au pouvoir, le Parti libéral a braqué les lumières sur le soi-disant état lamentable des finances pour rendre légitimes les mesures d'austérité imposées au Québec. Il adopte une stratégie de propagande pour faire passer son message. Donc encore une fois, on est devant une situation où la logique collective est marginalisée et le choix des citoyens est réduit à néant.

Tout le monde sait que même le FMI (Fonds Monétaire International) dénonce ce genre de politique et considère que le résultat qu'on espère avoir en adoptant une telle démarche est loin d'être satisfaisant. Le professeur et économiste Jacques Généreux pense que le plan d'austérité adopté en France est une ânerie économique.

Aussi Olivier Blanchard (économiste en chef du FMI) a tout simplement dit que les hautes instances économiques se sont plantées en imposant l'austérité. Il a ajouté que les politiques visant au désendettement radical et au retour sacré à l'équilibre budgétaire comportaient une erreur et que l'équation est fausse.

À suivre...

 

Said Raouchi, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer