L'enregistrement des armes de chasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Si le premier enregistrement avait été élaboré par des gens qui savaient comment faire un projet de loi approprié, il n'y aurait pas eu de registre. Par contre, il faut revenir sur la ou les raisons qui ont motivé le premier enregistrement de nos armes de chasse.

Nos ancêtres utilisaient leurs armes pour se défendre contre les indigènes du temps et, aussi se procurer de la viande (de bois) pour leurs familles. (Un droit acquis?)

Aujourd'hui, si les crimes étaient faits avec des carabines ou fusils seulement, nous serions tous d'accord pour enregistrer nos armes de chasse. Les crimes ou meurtres aujourd'hui, sont réalisés avec des couteaux, des haches, des bâtons, des noyades, etc. Faites le calcul du nombre des homicides ou des attaques qui sont faites avec des couteaux par les différentes mafias ou, par les gangs de rue ou, par les couples qui ne peuvent plus se sentir, etc.

Le crime qui a parti ce bal a été effectué par un jeune homme qui avait été amené, par son père, à changer son état psychique pour le diriger vers les assassinats de femmes seulement. Son père était un musulman fanatique, qui voulait éradiquer toutes les femmes, instruites ou non. Ce jeune homme doit avoir réalisé, suite à ces meurtres, qu'il avait fait quelque chose de terrible, car il s'est suicidé, sur place. C'était le 6 décembre 1989 à l'École polytechnique de Montréal. Aujourd'hui, ces crimes sont encore exécutés partout sur les différents continents et ces gens se suicident souvent sur place. Essayez de comprendre...

 

Maurice Joseph

Shefford

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer