Gare au projet d'oléoduc Énergie Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

En ce début d'année 2016, les grandes chaînes d'information ont titillé notre fibre émotive et notre grandeur d'âme en braquant leurs projecteurs sur l'accueil que nous devons faire aux réfugiés d'une guerre qui a la cote pour l'instant. Nous ne pouvons être contre la vertu et l'intention est louable.

Toutefois, derrière cette quasi-couverture totale sur un seul sujet, une multinationale de transport de pétrole avance inexorablement ses pions en faisant le moins de bruit possible dans les grands médias.

Or, grande nouvelle: jeudi 20 janvier, la CMM (Communauté métropolitaine de Montréal) annonce son opposition au projet d'oléoduc Énergie Est. C'est une belle victoire pour la mobilisation citoyenne, car les nombreux mémoires présentés aux audiences de la CMM ont apporté des informations précieuses qui ont éclairé la décision des élus.

Les médias sauront, on l'espère, accorder à cette nouvelle l'importance qu'elle mérite, faisant ainsi contrepoids aux campagnes de publicité et de désinformation payées par le secteur des hydrocarbures.

Mais n'oublions pas que les lobbyistes sont à pied d'oeuvre auprès des gouvernements fédéraux, provinciaux, municipaux, des MRC, des citoyens, des producteurs agricoles, et tout ce beau monde parle chiffres, mesures d'urgence, profondeur du tuyau, etc., derrière des portes closes, en excluant la Société avec un grand S.

Peut-on hurler? Vos chiffres, c'est 1 100 000 barils de pétrole par jour dans un tuyau de 42 pouces durant 40 ans, et il n'y a pas de mesures d'urgence ou de compensations qui peuvent contrebalancer l'impact que cela va avoir sur la vie de nos enfants.

Ne nous leurrons pas. Cette compagnie n'a qu'un objectif: nous passer le tuyau de pétrole sale dans la gorge. Elle utilise, je devrais plutôt dire vampirise (voir leur site internet), les expressions: lutte aux changements climatiques, COP21, mobilisation citoyenne de ceux qui sont en faveur du projet pour leur communauté... et là, on frise la malhonnêteté intellectuelle.

Je souhaite que, comme la CMM, l'ensemble du Québec se lève en 2016 et qu'il retourne le projet Énergie Est, et les gens qui le soutiennent, en Alberta. Et que les citoyens de l'Ouest se mobilisent de la bonne façon eux aussi pour arrêter cette aberration.

Comme dans le vieux film Les Visiteurs: «Que je meure si je faiblis!». Et je reste résolument debout aux côtés d'Odette, Marielle, Louise, et de toutes ces personnes qui croient qu'on peut encore changer les choses.

Jean-Pierre Gagnon,

citoyen en colèreComité vigilance hydrocarbures

Saint-Norbert

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer