Cowansville: les intérêts des citoyens et des contribuables doivent prévaloir

Lors de la séance régulière du conseil municipal de mardi dernier, je n'ai pu y... (photo fournie par la ville de Cowansville)

Agrandir

photo fournie par la ville de Cowansville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Lors de la séance régulière du conseil municipal de mardi dernier, je n'ai pu y assister pour des raisons de santé. J'en profite d'ailleurs pour vous remercier pour les messages d'encouragement. Je tiens à préciser que, malgré mon absence physique, je demeure en constante communication avec l'administration municipale afin de suivre nos différents dossiers importants. Considérant que ma voix n'a pu être entendue lors de la dernière séance du conseil et profitant d'un moment de recul chez moi, il m'apparaît important d'écrire à mes concitoyens afin de les informer sur l'état de la situation de notre ville en lien avec le dossier de la refonte du plan d'urbanisme, qui suscite une opposition de la part de certains citoyens.

Le 6 octobre dernier, le conseil municipal de Cowansville a adopté à l'unanimité l'avis de motion et les projets de règlement de la refonte d'urbanisme. Cette refonte a nécessité trois ans de planification, de réflexion et de travail minutieux. Des experts reconnus en urbanisme nous ont soutenus dans cet exercice.

Les objectifs de cette refonte sont de planifier et d'harmoniser le développement de la Ville et l'aménagement de son territoire. Le nouveau plan d'urbanisme favorisera la mise en place de plusieurs projets porteurs pour la population, tels que:

-la nécessité de compléter les aménagements du Centre de la nature de sorte à créer un pôle récréotouristique régional;

-la création d'un parcours cyclable du lac Davignon et sa connexion avec le réseau existant;

-la création d'un véritable pôle institutionnel dans le secteur de l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins;

-la mise en oeuvre d'une stratégie de logements adaptée aux diverses populations (jeunes, aînés, faibles revenus).

Des citoyens ne veulent pas de nos aînés dans le secteur patrimonial de la Ville

Un promoteur privé de la région a acheté le terrain de l'actuelle Maison Robinson située sur la rue Principale, qui est abandonnée et n'a aucune valeur de conservation patrimoniale. Le projet consiste à y construire une résidence pour nos citoyens retraités autonomes et semi-autonomes. Avec ce projet, 75% de l'espace naturel situé sur le terrain seraient sauvegardés afin de protéger l'intégrité de l'espace que le site actuel offre aux résidents du quartier.

Or, voilà que des citoyens s'opposent à ce projet et à la venue de nos personnes retraitées dans ce secteur. Ils allèguent que ce site ne peut pas accueillir ceux et celles qui ont bâti et développé Cowansville au cours des dernières années et qui voudraient y vivre leurs dernières années dans un endroit paisible.

Les représentants de la Ville ont rencontré plusieurs de ces citoyens. Nous avons répondu à toutes leurs demandes et préoccupations. Nous leur avons démontré que la Ville avait examiné tous les aspects du projet et que les plus hauts standards en matière d'urbanisme, d'architecture et de développement durable seront respectés. Avant qu'un permis de construction soit délivré, il faudra que les plans fournis par les promoteurs répondent aux exigences du plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) de la Ville et soumis au Comité consultatif d'urbanisme (CCU), qui se fera accompagner par des experts en architecture et en patrimoine.

De plus, ces résidents suggèrent que les 13 029 citoyens de la Ville achètent ce terrain, vendu 800 000$, et y aménagent à grands frais un autre parc à cet endroit, alors que Cowansville possède déjà 21 parcs. Ils sont intervenus auprès de la Commission municipale du Québec, dans le but à peine voilé de bloquer ce projet, ce qui a comme conséquence de paralyser une multitude d'autres projets en développement. Des auditions publiques sont d'ailleurs prévues les 11 et 12 février prochains, à Cowansville.

Un projet pour conserver nos aînés dans notre communauté

Nous devrions tous et toutes souhaiter que ce projet se réalise. Nos aînés ont droit à un milieu de vie exceptionnel. Le projet proposé serait situé sur le bord de l'eau, sur un site privilégié et à proximité de l'hôpital. Nous avons ici la chance de réaliser un projet sans précédent, destiné aux retraités et bâtisseurs de Cowansville. Il est important de mentionner qu'en vertu du zonage actuel, sans l'adoption de la refonte du plan d'urbanisme, ce projet ne pourrait voir le jour.

Nous avons en main et rendu publique une étude réalisée par Raymond Chabo, Grant Thornton qui démontre l'existence d'un besoin réel de logements destinés aux personnes âgées. Faute de logements adaptés, nos aînés (ils sont 2500) quitteront notre communauté. Est-ce vraiment cela que nous voulons?

En tant qu'élus municipaux, nous devons être responsables en ayant à coeur les intérêts supérieurs de notre Ville et en répondant adéquatement aux besoins criants de nos personnes âgées. Je suis convaincu qu'il s'agit là d'une préoccupation partagée par la très vaste majorité des Cowansvilloises et Cowansvillois.

Arthur Fauteux, maire

Cowansville

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer