Un sincère merci à René Giard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

(Granby) Un sincère merci à René Giard

Le 25 décembre 2015, décédait mon ami René après avoir combattu courageusement une terrible maladie. Lors de son dernier anniversaire, nous avions eu une discussion et les nouvelles n'étaient pas très rassurantes. Après m'avoir dit que ses jours étaient comptés, je lui avais promis que je témoignerais publiquement de son apport au développement du Centre hospitalier de Granby.

Le reportage récent dans La Voix de l'Est, relatait sa contribution, mais j'aimerais en rajouter, ayant été un témoin privilégié.

Il y a près de vingt ans, notre hôpital manquait cruellement de spécialistes tels qu'anesthésistes, chirurgiens, gynécologues, etc.

À cette période, la directrice-générale de l'époque, Lucie Wiseman convoquait le maire Michel Duchesneau, Mario Gariépy associé chez Deloitte et moi, qui était directeur-général de la Caisse de Granby-Bromont. Dès le début de notre réunion, MmeWiseman nous mentionna que si le monde des affaires ne s'impliquait pas pour leur hôpital, elle en deviendrait une de brousse. Peu de temps après, René Giard devenait directeur-général du Centre hospitalier de Granby. Dès son arrivée, nous avons senti son grand support pour nous aider à solutionner le manque de spécialistes. Il fallait entreprendre une levée de fonds qui nous aiderait à attirer ces importants médecins. À l'intérieur de son hôpital, il a su motiver le conseil des médecins afin qu'ils collaborent avec nous pour faire un succès de notre importante démarche. En l'espace de seulement quelques mois, notre objectif de plusieurs centaines de milliers de dollars a été atteint. C'était au tour de René Giard de déployer son savoir et son art de convaincre. Il a réussi à recruter les spécialistes essentiels et comme j'étais président du comité et responsable pour débourser les argents nécessaires, j'avais régulièrement des discussions sur ses dernières prises.À chaque fois, je sentais un homme dédié à sa cause et très fier d'aider sa communauté. Quelque temps après, il m'avouait que la venue de spécialistes avait attiré plus de 60 médecins par la suite.

Au cours de ma carrière, j'ai rencontré plusieurs personnes très impliquées et de grand calibre, René Giard en fait partie. Si aujourd'hui, nous avons un centre hospitalier performant, c'est qu'un jour des gens se sont levés pour poser des gestes. Un sincère MERCI au chef d'orchestre,qu'a été René.

À Françoise sa conjointe, et sa famille, mes condoléances et rappelez-vous de ce grand homme que vous avez prêté aux citoyens de notre région. Repose en paix et gloire à toi René Giard.

 

André Deschamps

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer