On se souhaite une meilleure année

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Voici des extraits des lettres d'André Beauregard, publiées en ces pages le 30 décembre dernier:

«propagande... qui s'infiltre et contrôle les médias québécois»

«terrible lavage de cerveau»

«vaste machination»

«énorme fumisterie»

«plate-forme d'ignorance et de souffrance»

«détruire le présent pour bâtir l'avenir sur des ruines»

«La génération actuelle sera sacrifiée et les prochaines générations encore plus.»

«les Québécois dans un esprit masochiste et suicidaire»

«La machine de guerre... détruira massivement l'État québécois»

«parasites privés qui feront d'immenses profits sur le dos de la population québécoise»

«massacre barbare de notre société libre, démocratique et solidaire»

«tout donner aux plus forts et aux plus riches et rien pour les autres; enlever à ceux qui ont peu pour donner à ceux qui ont beaucoup; creuser de plus en plus les inégalités, sources de divisions, de grande morosité sociale et de graves problèmes économiques.»

 M. Beauregard semble croire que l'individu est foncièrement mauvais et qu'une force supérieure doit le contrôler pour lui montrer le droit chemin. Paradoxalement, cette forme de contrôle est pour lui la définition d'une société libre et démocratique.

La question sans réponse est toujours la même: mais qui, de ces individus égoïstes et sans pitié, décidera du chemin à suivre qui sera imposé à tous par cette force supérieure (que ce soit un gouvernement, une religion ou autre)?

Jour après jour, M. Beauregard ne fait que nous donner des exemples d'abus à cause d'un tel contrôle. Malgré cela, il semble toujours croire qu'un contrôle total est une nécessité.

Pour ma part, je préfère l'autre alternative: l'individu est foncièrement bon, solidaire et généreux et c'est cette forme de contrôle qui le pervertit; car le pouvoir tend à corrompre ceux qui l'exercent. Plus le contrôle est important et aveugle, plus les injustices se multiplient et plus les individus deviennent égoïstes et asociaux. C'est pourquoi je suis plus enclin à la responsabilisation de chacun, ce qui confère une véritable liberté et une véritable démocratie.

M. Beauregard, ayez foi en l'être humain (...)

Sur ce, je vous souhaite - à vous et à tous - une bonne année.

 

Denny O'Breham

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer