Que peut-on NOUS souhaiter pour 2016 ?

Le gouvernement de Justin Trudeau est devant un... (Alain Dion, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le gouvernement de Justin Trudeau est devant un travail de reconstruction gigantesque.

Alain Dion, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

L'année 2015 est allée rejoindre les autres années dans le grenier aux souvenirs.

Cette dernière année aura été marquée par des attentats terroristes et par les migrants. Nous souhaitons à ces derniers qu'ils trouvent un pays d'accueil pour qu'ils puissent vivre une fin de vie heureuse, calme et sereine, et que leurs enfants puissent s'épanouir dans un environnement sécuritaire, loin des bombes, des guerres et des dictateurs qui nous empoisonnent tous.  

Nous pouvons toujours rêver que notre actualité soit plus pacifique. Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté, disait le Christ. Affirmation sûrement reprise, en d'autres mots peut-être, par les fondateurs des grandes religions ou croyances.

Sans être un expert en la matière, les guerres de religion ont fait plus de victimes et de morts que tous les conflits armés depuis la nuit des temps. Selon toute vraisemblance, 2016 sera le prolongement de 2015. C'est trop injuste, nous disait Caliméro. Encore, c'est le monde ordinaire qui fera les frais de la démence de certains illuminés. Un tel scénario est un classique universel. Les grandes puissances se paient des guerres régionales pour se montrer. Mais elles sont incapables de mettre fin à toutes ces tueries: la volonté politique n'y est pas.

Les Canadiens, les Québécois se sont donné une autre image en octobre dernier. Le style va-t-en-guerre du gouvernement Harper semble avoir été remplacé par un style plus pacifique. Nous verrons à l'usage.

Justin Trudeau, le nouveau premier ministre, se plaît à répéter: Canada is back. Le gouvernement Trudeau est devant un travail de reconstruction gigantesque: refaire la crédibilité du Canada sur la scène internationale entachée par dix ans de pouvoir de ce cher Stephen et de ses gouvernements ultraconservateurs qui n'étaient que le caniche de Washington.

Le Canada se situe dans le «Top Ten» où l'indice de démocratie est le plus élevé. Notre pays est toujours considéré comme «un des plus meilleurs pays au monde». La Norvège, la Suède, l'Islande, la Nouvelle-Zélande, le Danemark et la Suisse ont un meilleur classement. Le Canada se retrouve dans les pays les plus démocratiques. La République centrafricaine et la Corée du Nord se situant en 166e et 167e position des pays évalués par The Economist Group; pays qui sont dirigés par des régimes autoritaires.

Toujours selon l'évaluation, seulement 25 pays sont considérés comme démocratiques. Un peu plus de 11 % de la population mondiale peut vivre dans un tel régime. Cinquante-deux pays et plus de 31 % d'humains sont sous la férule d'un dictateur patenté et autoproclamé. C'est vous dire tout le chemin que nous avons à faire.

Sans être un croyant invétéré, je ne peux que nous souhaiter la paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté.

Quoique... Nous ne pouvons pas être d'un optimisme débordant.

En espérant que le Seigneur, Allah et le Grand Manitou puissent envoyer leurs lumières aux hommes de bonne volonté.

Bonne et heureuse année et la santé en 2016 à tous les lecteurs et à toutes les lectrices.

 

Bernard Fournelle, Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer