Message de Noël

François Lapierre, p.m.é., évêque de Saint-Hyacinthe... (photo Alain Dion)

Agrandir

François Lapierre, p.m.é., évêque de Saint-Hyacinthe

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Nous célébrerons dans quelques jours Noël 2015, oui Noël 2015 parce que nous comptons les années depuis la naissance de Jésus.

On peut se demander: mais quelle est la nouveauté qu'apporte cet enfant pour que sa naissance marque le début d'un nouveau temps?

L'apôtre Paul a bien saisi que Jésus apporte une nouvelle vision de l'être humain quand il écrit aux Galates: «Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme, ni femme; car vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus.» (Gal 3,27)

La nouveauté qu'apporte l'enfant de la crèche nous fait voir que la valeur de l'être humain ne lui vient pas de son appartenance ethnique ou religieuse, de son orientation sexuelle ou de son statut social.

Dans la nuit de Noël, ce sont des bergers dont le travail n'était souvent pas valorisé qui sont les premiers témoins du mystère de la Nativité.

Nous le savons, nous nous préparons à accueillir des réfugiés; des sondages récents montrent qu'un bon pourcentage de gens sont réticents face à leur venue après les évènements de Paris et de bien d'autres endroits dans le monde.

Mais la nouveauté qu'apporte la venue du Sauveur nous invite à l'ouverture, à un amour universel, car tout être humain mérite d'être connu et aimé. L'ignorance de l'autre est souvent source de peur et même de violence.

Jésus est né dans une crèche, car, nous dit l'Évangile, «il n'y avait pas de place dans la salle commune» (Luc 2,7). On peut penser que Marie et Joseph étaient perçus comme des «étrangers» dans ce village de Bethléem.

C'est ce même Jésus qui dira plus tard «J'étais un étranger et vous m'avez accueilli» (Mt 25,35) et nous apprendra que la valeur de tout être humain est plus grande que son appartenance ethnique ou religieuse. C'est là l'une des nouveautés qu'il a apportée à la vie du monde.

Je vous souhaite un très joyeux Noël 2015 et une bonne et heureuse année 2016.

 

François Lapierre, p.m.é.

Évêque de Saint-Hyacinthe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer