Tel père, tel fils?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Plusieurs médias n'en finissent plus d'encenser le nouveau premier ministre du Canada, celui qui demeure au Québec ou en Ontario quand cela fait son affaire.

Ce dernier tente de nous faire oublier qu'il est le fils de Pierre Elliott Trudeau qui a invoqué la loi des mesures de guerre pour nous envoyer son armée, celui qui a rapatrié la Constitution sans l'accord du Québec, celui qui qualifiait le premier ministre Bourassa de mangeur de hot-dogs, celui qui ne voyait que des souverainistes au Québec qu'il fallait mettre au pas. Moi, M. Trudeau, j'ai l'âge de me souvenir, même si vous voulez nous convaincre que vous ne serez pas comme votre père.

Vous avez promis d'être très généreux durant votre mandat en déliant les cordons de la bourse. Moi, je n'en veux pas de tout cet argent qui sera injecté à crédit et cela en augmentant la dette. C'est tout le contraire de la philosophie du gouvernement actuel du Québec et à l'encontre de ce que l'on veut inculquer à nos jeunes qui s'endettent de plus en plus.

En terminant, je me dois d'admettre que tout comme votre père, vous avez au moins le don d'avoir une très bonne image devant les caméras.

 

Yvon Lavoie

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer